L’ACPT réinvente la photographie en noir et blanc

À l’occasion de cette nouvelle année, l’Association Club Photo de Tunis signe une exposition de photographies, intitulée « Au-delà des couleurs », laissant de côté la couleur pour mettre en valeur la pratique de la photographie en noir et blanc.

acpt-reinvente-photographie-noir-blanc

L’exposition se tiendra à la Galerie Yahia (Palmarium – Tunis centre ville) du samedi 7 au dimanche 29 janvier 2017 (vernissage le 7 janvier à partir de 16h00). On salue l’initiative des organisateurs d’avoir choisi le centre ville pour présenter leur sélection artistique. L’espace public offre un beau lieu d’échange et de partage qui gagnerait à être davantage investi par les acteurs culturels tunisiens.

Cet article pourrait aussi vous intéresser : Man Ray : l’homme qui a changé la face de la photographie mode

Considéré par ses pairs et ses adorateurs comme plus subtil et plus artistique, le noir et blanc permet des variations pertinentes du monde qui nous entoure. Les treize photographes exposés à cette occasion travaillent quotidiennement en Tunisie pour démocratiser la pratique de la photo, en la rendant plus accessible, plus responsable et plus expressive.

Amine Landolsi, Aymen Fantar, Hamideddine Bouali, Houssem Dafdouf, Imed Siddommou, Khaled Abdallah, Khalil Atallah, Khaoula Héni, Mehdi Ben Gharbia, Mohamed Amine Abbassi, Mohamed Ben Mahjoub, Nizar Dhib et Soumaya Boulati proposent aux spectateurs un panel d’images capturées de Tébourba à Amsterdam en passant par Hong Kong et Tunis.

Amateurs certes, mais passionnés de photographie, ces personnes de coeur donnent à voir des avis pour critiquer le monde, dans l’intimité, le respect et la liberté d’expression.

Loin d’être totalement libérée, la parole des photographes en Tunisie se fait discrète, même encore aujourd’hui. La photographie, avant d’être un médium artistique, propose de réelles réflexions autour des autres et des choses, permettant à tout un chacun d’apporter sa propre vision du monde à travers la manipulation d’un appareil photographique. Bravo donc au Club Photo de Tunis qui poursuit, depuis sa création en 2010, le long chemin vers la reconnaissance de la photographie comme pratique artistique à part entière.

Cet article pourrait aussi vous intéresser : Photographes de mode ou les prodiges de l’ombre

« Et comme dirait Robert Capa en parlant des photos, « (les rêves) sont là, et il ne reste plus qu’à les prendre ».