L’Atelier, un salon ou la mode est portée aux nues au musée du Bardo

Vendredi dernier, le musée du Bardo a accueilli les artisans tunisiens les plus en vogue du moment pour un weekend de partage et de découvertes. Mais le jour J avait une particularité, celle de faire défiler des créations où modernité et tradition ont valsé sur une musique tunisienne liftée pour l’occasion.

Un Salon des Créateurs et des (bonnes) surprises

Prêt-à-porter, accessoires, maroquinerie, gastronomie, beauté… Toutes nos envies ont été comblées via ce concept-store capsule, dressé au plein cœur du musée du Bardo. Des pièces modernes repérées chez Sozo ont côtoyé des pièces à l’ancrage identitaire plus prononcé comme El Fianka. Si l’empreinte tunisienne était perceptible à chaque stand, les collections proposées étaient remarquables par leur imprégnation des tendances du moment. Petite touche fluo chez Atam, amour, plage et crustacés chez By Saida ou encore mignonneries à clipser chez Ozzy bags and accessories… tous les exposants ont réussi à trouver un équilibre entre leur griffe et un background tunisien qu’ils ont tenu à honorer -et à sublimer-.

Si les fashionistas étaient conquises, les beautystas et les foodistas ont aussi pu (re)découvrir des marques qui leur étaient spécialement dédiées. Côté beauté, c’est Jardin Amazygh qui a proposé ses dernières créations à des clientes soucieuses de leur charme mais aussi consciente de l’importance de se tourner vers une cosmétique plus naturelle. Avec une composition saine et une ligne inspirée des recettes beauté de nos aïeules, la marque Jardin Amazygh a de beaux jours devant elle.

Côté food, Seniatna a ravi nos papilles avec la présentation de mets régionaux et homemade. En effet, face au boom des plats industriels et la facilité qu’on trouve dans la nourriture des fast food, on a eu tendance à « oublier », à tort, notre gastronomie. Miel 100% naturel, plats du terroir, bsissa ou encore œufs fermiers…ce concept remet au goût du jour le bien-être gustatif en prônant l’art de bien manger.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Soyez nombreux à venir nous rendre visite ce week-end de 10h à 18h au musée du Bardo 😊

Une publication partagée par Sozo (@sozo_creations) le

 

Voir cette publication sur Instagram

 

#jardinamazygh#shampoing#sanslaurethsulfat#nourirssant#hydratant#ultradoux#cheveuxsecs

Une publication partagée par jardin amazygh (@jardin_amazygh) le

 

Voir cette publication sur Instagram

 

… Notre nouvelle Collection en avant-première 👑 #bardo #atelier #concept #museum #beauty #girls #bachelorette #expo #mode #turbans #turbanista #fashion #fashionista #bride #wedding #bridetobe #girls

Une publication partagée par Tej Alik (@tej_alik) le

 

Voir cette publication sur Instagram

 

#by_saïda votre touche d’élégance #bijouxcreateur #mannequin #mode #model @samiramagroun très honoré de son passage à notre stand#bent bledi

Une publication partagée par By Saïda (@by.saida) le

Cerise sur le gâteau ?

Un défilé privatisé a été organisé pour mettre à l’honneur des créations Haute-Couture et encourager les designers de demain. Si des créateurs confirmés comme Salah Barka ont ébloui le « Front Row » avec une ligne menswear aussi érotique qu’ethnique, des noms comme Essamra, Jihene Ben Youness, Mayam et Rosy Atelier ont sublimé le corps féminin et a fortiori, la silhouette méditerranéenne avec des collections ou sensualité, contemporanéité et tradition ont ingénieusement fusionné. Modulées sur le thème de la « mosaïque », les pièces proposées avaient une double fonction : avoir une aura muséale en faisant écho au prestige du musée du Bardo et toucher le public.

Le clou du spectacle a été apporté par une collection déclinée en quatre mini-collections, portées par les étudiants de L’Institut Supérieur de la Mode de Monastir. Ces défilés-performances avaient pour toiles de fond quatre référents connectés à l’esprit du musée : le chandelier, la coupe de verre, la mosaïque et le cosmo lap. Les étudiants ont fait parler leur imagination en concoctant de véritables œuvres qui ont transcendé le vêtement en chef-d’œuvre.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

#rocystyle 🌸

Une publication partagée par 👑Ro-Cy👑 (@rocy_style) le

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Too bad life ain’t a fairytale, ain’t it? 💃🏽

Une publication partagée par SHAWNEE Weynants 🍉 (@ellaa_shaw) le

Animée par la pétillante Khawla Khalsi, cette soirée, qui s’est prolongée tout au long du weekend dernier, a satisfait les amateurs de mode et d’art en général.