Crazy nichons : le upside down bikini

Instagram regorge de pépites. Parfois surprenantes, souvent ridicules, rarement « applicables » dans la vraie vie, les « modes » qu’on voit sur l’instasphère nous fascinent illico avant de disparaître grâce à la magie de la touche F5. Aujourd’hui, c’est le upside down bikini qui a titillé notre curiosité.

Cet article pourrait vous intéresser : Pourquoi j’ai dit NON au bikini-« bitch »-perfect-body ?

Boom 💥 boomerang @valentinafradegrada #valentinafradegrada #upsidedownbikini

Une publication partagée par ♠️UPSIDEDOWN BIKINI OFFICIAL♠️ (@upsidedownbikini_official) le

Petits seins qui s’agitent…

Disait le grand Serge –Gainsbarre pour les intimes- dans sa chanson, devenue un hit dans la décennie soixante-dix, Sea sex and sun, mais en 2018, Gainsbourg semble être dépassé par la folie d’Instagram, une folie qui se décline en plusieurs lubies du style, plus abracadabrantesques les unes que les autres. Le upside down bikini fait partie de ce « what ze fuque » de l’instagirl on the beach. En effet, cette technique, inventée par la mannequin italienne Valentina Fradegrada et à l’appellation bizarroïde consiste –tout bonnement- à nouer les lacets de son bikini sur le haut des seins au lieu de les nouer autour du cou, tout en les serrant au maximum, pour un effet push-up. En gros, on est dans un level supérieur du fake oh pardon, du trompe-l’œil, tuto à l’appui. #bikinibody (traduction : qu’est-ce qu’on s’en fout !)

🔜♠ @upsidedownbikini_official #upsidedownbikini

Une publication partagée par Valentina Fradegrada (@valentinafradegrada) le

Versus

Team petits seins, manifestez-vous !

Evidemment, cette « tendance » ne concerne que les nanas qui font un bonnet C+ -petite confidence, le upside down bikini ne me concerne pas-. Encore une « invention » esthétique discriminatoire, me diriez-vous, qui, au lieu de nous réconcilier avec nous-mêmes, nous renverrait plutôt à une forme de fantasme sur cette paire de seins qu’on n’aura jamais ».

Et bien, après avoir parlé de cette « invention » ou ce DIY aux contours absolument artificiels, on a décidé de boycotter le upside down bikini parce que, les micro-nénés c’est la vie.

Et parce qu’on n’a pas besoin d’un effet « push up » pour se sentir bien dans son maillot une pièce, son tanga, son string, sa culotte, son trikini bref, à la plage.

Et voici une vidéo méga cool pour clore le chapitre : mes nichons et moi à la piscine.