l´icône de la scène rhythm & blues en 5 titres

On pleure la mort d’une icône de la scène rhythm & blues Riley B. King de son vrai nom, s’est éteint jeudi 14 mai 2015 suite à des complications de son diabète.

Celui dont le quotidien se résumait à ramasser le coton dans les plantations du Mississippi est devenu à partir des années 40-50 l’une des références incontournables du blues.

Le guitariste régnait  sur cette musique depuis plus de 60 ans, une légende qu´on ne peut se remémorer  qu´ à travers sa musique et ses titres inoubliables.

Nous avons sélectionné  5 titres qui ont contribué à  son succès planétaire

1) la reprise de « Three o’clock blues (en 1951), interprétée à l’origine par Lowell Fulson, un titre classé 1er des ventes de disques rhythm’n’blues durant 5 semaines.

2) You Know I Love You (en 1952) une balade qui confirme son talent et constitue son deuxième vrai succès.

3) »Every day I have the blues »  (1955): une chanson qu’il chérit particulièrement et qu’il a jouée en ouverture de presque tous ses concerts.

4) My Lucille (1968) : un titre dans lequel il raconte l’anecdote qui l’a poussé à baptiser toutes ses guitares du nom de Lucille.

5) The Thrill is Gone (1969) il recevra un Grammy Award pour ce titre l’année suivante. C’est la chanson à laquelle on identifie le plus bb-king, c’est celle qui a confirmé sa notoriété.

La même année, la légende du blues a joué en première partie de la tournée européenne des Rolling Stones ce qui a marqué un tremplin dans sa carrière il a aussi fait un duo avec le groupe u2 sur When Love Comes to Town  20 ans après.

Parmi les moments qui ont marqué les esprits on garde un événement plus récent celui de son duo avec le président américain Barack Obama à la maison blanche sur Sweet home Chicago.

En 2006 à l’âge de 80 ans,  il se voit affaibli par sa maladie qui causera ensuite  sa perte, il décide alors de faire une tournée européenne d’adieu dont on retient de très bons souvenirs.

Ce bluesman a marqué des générations, il nous a quittés en laissant derrière lui une discographie d’envergure composée de pas moins de 46 albums studio officiels ce qui lui vaut le titre du« roi du blues ».