Overdose de mode: Ouverture du concept store Sharka !

La mode. Voici ce qui fait carburer votre rédac’ préférée. Il était donc plus qu’évident pour nous d’annuler tous nos rendez-vous (y compris ce rencart tant attendu pour certaines d’entre nous) et de se pointer illico à Sharka, un nouveau concept store digne d’une pépinière de créateurs aussi fougueux que talentueux, made in Tunisia.

La rédac au pays des merveilles

Des accessoires pile poil dans la tendance oscillant entre moyenne et haute gamme (pour satisfaire les budgets les plus gringalets) avec Zayn et Strass and Pail, des t-shirts addictifs par des injections de cool sur fonds noir ou blanc et griffés NT Tunisia, des robes de déesses, pour une princesse moderne qui ne mâche surtout pas ses mots, signées Carat Couture sans oublier la touche « design » apportée en filigrane par Mon Grenier et Pouffy design, voilà ce qui était au menu hier soir. Si on a zappé la case « papilles en émoi », nos sens ont été exaltés autrement.

Cet article pourrait vous intéresser : Azur, le nouveau cycle de LYOUM !

Des strass, des pierreries, de la transparence mais aussi des pièces en denim pour un peu plus de funky-attitude et d’atemporalité (le jean c’est le pape de notre dressing), toutes nos facettes mode ont été conquises.  Il y a eu bien sûr des craquages, des coups de cœur mais surtout des nouvelles obsessions mode pour une rédac comblée grâce à Sharka. C’est beau la mode quand elle nous permet de butiner de découverte en découverte, non sans lâcher un « waouh » entre deux passages en cabine. Alors si vous avez raté ce moment de transe visuelle, n’oubliez pas que Sharka (qui vend bien plus que des colliers) est ouvert tous les jours, à partir de 21H (horaires du ramadan). Prochaine destination ?  Avenue Hédi Nouira à Ennasr 2. On vous rassure tout de suite, vous serez instantanément happées par la magie d’un endroit, à mi-chemin entre la caverne d’Ali Baba et la maison en pain d’épices des Frères Grimm.

La rédac sort l’artillerie lourde

On a même croisé deux poids lourds de la création tunisienne, Mme Aida Kchaou, artiste peintre à ses heures perdues et son acolyte à l’inspiration intarissable, Mme Asma Ben Romdhane, touts dux férus d’Art. La rédac’ a rencontré ses idoles, c’est dire.

Bref, on est partante pour une virée à Sharka ce soir, pas vous ?

© Express FM