Pollution digitale : Peau et lumière bleue

Ordinateurs, smartphones, tablettes, lampes led : on est entouré de partout par des sources de lumière bleue. Ces devices sont encore trop récents pour que l’on sache avec exactitude de quoi il retourne de leur exposition sur notre santé. Mais alors que le temps d’exposition à la lumière bleue augmente de jour en jour, les scientifiques commencent à se poser des questions.

Cet article pourrait vous intéresser : Les réseaux sociaux, cette drogue des temps modernes…

Ecrans bleus et yeux : ce que l’on sait déjà

Des études scientifiques ont déjà été menées depuis quelques années sur l’implication des sources de lumières bleues sur la santé des yeux. Et les résultats ont été sans appel. En effet, il est aujourd’hui un fait avéré que la lumière bleue a des effets néfastes sur la santé ophtalmique. Elle aurait un rôle reconnu dans le risque de survenue de la DMLA –la dégénérescence maculaire liée à l’âge.

via GIPHY

La lumière bleue : attention danger !

Pour mieux entrevoir les effets que peut avoir la lumière bleue, il faut d’abord comprendre de quoi on parle. On appelle lumière bleue la lumière se trouvant dans le spectre bleu de la lumière. Elle est émise par les sources lumineuses dites Led. On parle des lampes mais aussi des écrans d’ordinateurs, de smartphones et de tablettes. Cette lumière est très poche de l’ultraviolet et en ce sens possède quelques caractéristiques similaires. Les effets de la lumière bleue peuvent donc être assimilés à ceux qui sont la conséquence d’une trop longue exposition au soleil. On parle de phototoxicité, dont l’accélération du vieillissement cutané et une perturbation de la sécrétion de la mélatonine –l’hormone qui équilibre le rapport entre veille et sommeil.

via GIPHY

Lumière bleue et peau ou qu’est-ce que la pollution digitale

Dans notre mode de vie moderne l’on passe plusieurs heures devant nos écrans. Les statistiques parlent même d’une moyenne entre 5 et 6 heures par jours ! C’est énorme ! Et tout cela sans en mesurer réellement les conséquences ! Pourtant, on connait très bien aujourd’hui les risques d’une trop longue exposition au soleil. Et bien avec la lumière bleue –plus précisément la teinte bleue violette, c’est exactement la même chose, à la différence que l’on ne ressent pas la sensation de brûlure –due aux infra rouge du soleil. On ne ressent donc pas le besoin de s’éloigner de cette source de pollution. Et notre exposition se prolonge, prolongeant de ce fait l’impact sur note peau. De plus, nous avons tendance à trop approcher notre visage des écrans, notamment de l’ordinateur ou du smartphone. Cela sans offrir le moindre répit à notre peau. Et comme ces expositions se font en général en intérieur, on n’a aucune raison de se tartiner le visage de crème protectrice. Et c’est là une erreur !

via GIPHY

Se protéger la peau des écrans : une nécessité absolue !

Il faut commencer par prendre conscience des méfaits de ces écrans, et ce, même si l’on ne ressent pas directement de gêne au niveau de la peau –on a bien les yeux qui piquent, cela devrait nous mettre la puce à l’oreille ! Un écran solaire, voire même un fond de teint pourraient faire l’affaire côté protection. Il y a même certaines marques de cosmétiques qui ont créé des gammes anti lumière bleue. Mais la meilleure protection reste bien sûr d’utiliser  ces écrans avec parcimonie.