Comment marcher avec des talons pour les débutantes

J’ai un faible pour les chaussures à talons hauts, je trouve ça magnifique, la grâce que ça donne aux jambes, l’attitude sexy, l’effet glamour etc… Sauf que je ne peux que lorgner dessus derrière la vitrine, ou juste essayer une paire pour les admirer. Mais j’en achète jamais, par ce que du haut de mes 28 ans je ne peux pas marcher avec des talons même si ma vie en dépendait. Mais j’ai décidé que ça y est, je vais apprendre à marcher avec, comme une grande, comme Naomi Campbell au défilé Vivienne Westwood 1993 (par ce qu’elle trébuche et tombe, et j’imagine que ça m’arrivera aussi).

Cet article pourrait vous intéresser : Bien choisir son sac à main : parce que c’est bien plus qu’un simple sac !

Le choix des chaussures :

via GIPHY

Commençons par le commencement, les chaussures. Ne vous attaquez pas tout de suite aux talons aiguilles de 12 cm, il faut débuter avec des talons qui ne dépassent pas les 5 cm/ Choisissez des talons épais (très à la mode cette saison) puisqu’ils offrent une meilleures stabilité, ou des chaussures à plateforme qui diminuent la douleur. Puis petit à petit vous pouvez augmenter la hauteur des talons.

La technique pour marcher :

via GIPHY

Marcher avec des talons va contre notre intuition, quand on marche en chaussures plates on a tendance à marcher plus vite, avec les talons il faut faire le contraire. Il faut prendre des petits pas, marcher plus lentement, s’assurer de ne pas plier les genoux plus que la normale. Les talons vous forceront à diminuer la distance entre vos pas, et plus le talon est haut, plus la distance diminue, n’essayez pas de combattre ça en marchant plus vite (chose que je fais en pensant que ça y est je suis la championne des talons).

Talon/orteils :

via GIPHY

Astuce très simple, quand on marche en chaussures plates, on commence par appuyer sur le talon et ensuite les orteils, c’est ça le mouvement naturel de la marche. En talons hauts, on a tendance à s’appuyer sur les orteils, et marcher sur la pointe des pieds. Vous devez donc résister cette envie, et vous forcer à marcher en commençant par un appui sur les talons, ensuite enchainer avec les orteils. Au début ça demandera une certaine concentration mais après avec de l’exercice vous vous y habituerez.

Marcher sur un fil invisible :

via GIPHY

Là vous allez essayer d’imiter les mannequins sur le catwalk, donc, un pied devant un autre, garder les orteils sur une ligne droite, n’oubliez pas le dos droit, la tête relevée, les épaules jetées en arrière, par ce que les talons, comme je l’ai dit plus haut, tendent à dénaturer la marche et aussi la posture, si vous suivez votre instincts en marchant sur de talons vous finirez par ressembler à un canard ou pire.. Donc concentrez-vous, vous êtes un cygne gracieux, la Kate Moss des pavés.

La pratique :

via GIPHY

En tant que débutante il vaut mieux commencer à s’entrainer à la maison, avec ça vous pouvez vous habituer à la hauteur, la marche, la posture, le tout sur un sol stable et lisse, et vous pouvez vous tordre les chevilles autant que vous voulez sans perdre trop de dignité (croyez-moi, il y aura beaucoup de tordage) après, vous pouvez vous attaquer à la rue, le vrai test, commencez par des petites distances, gardez sur vous une paire de baskets quand vous sortez au cas où vous souffrez trop.

La douleur :

via GIPHY

Celle qui vous dit qu’elle ne souffre pas après une journée à porter des talons ment ! Choisissez les chaussures confortables, celles qui offrent le plus de stabilité à vos pieds, armez-vous de pansements, achetez des semelles antidérapantes, portez les chaussures autant que possibles chez vous pour les élargir un peu et ne pas avoir à souffrir le martyre lorsque vous sortez avec la première fois.

Récapitulatif :

Chaussures les plus confortables possibles, posture droite, un pied devant l’autre, pas de genoux fléchis, marchez un peu en lenteur, et beaucoup de pratique ! Je sais qu’il y a des filles douées pour ça dès le biberon, mais pour les autres, celles pour qui marcher avec de talons est moins évident, il faut de l’entrainement. Et du fond du cœur, bon courage !