Problématique mode: le millennial, nouvelle coqueluche des créateurs ?

© Vetements
© Vetements

Des égéries de plus en plus jeunes et souvent, avec un passé pas très net. Si on a fait défilé des silvers, un come-back revendiqué chez Simone Rocha, diversifié les égéries (CK Underwear) la mode reste friande de beautés nubiles aux looks décomplexés. Attiré de plus en plus par ces jeunes hyper-connectés, issus de la GenY, la mode est en total admiration face à ce millennial.

Cet article pourrait vous intéresser : Les 20 mannequins les mieux payés au monde !

© Gang Supreme
© Gang Supreme

Ces derniers exècrent les petits tailleurs guindés parce que leur « délire mode », c’est plutôt un vieux survêt et des claquettes. Comme une impression de déjà-vu ? Ces glandeurs professionnels, toujours fauchés, à défaut de s’amouracher du neuf, dénichent des perles dans les friperies. Piquez, chinez, mixez pour arriver à un résultat hétéroclite…tiens tiens, cela nous fait penser aux dernières collections Vetements, Supreme ou encore Y/Project. Roi de la débrouille, flemmard professionnel, je m’en-foutiste rebelle,  le millennial ne claquera certainement jamais son fric dans un t-shirt YSL vintage. Prix potentiel dans la boutique Rive de Gauche de la marque: 290 euros. Alors, pourquoi les créateurs vouent un culte à cet anti-parvenu ? C’est simple: aujourd’hui, l’inspiration découle de la toile. Instagram bouillonne d’idées, de combinaisons plus attrayants les unes que les autres, une aubaine pour des créateurs très souvent en panne sèche d’inspiration.

Si le millennial est un anti-flouzard branché parce que doté d’un état d’esprit DIY, la mode l’honore pour sa bouille adolescente, ses idées qui fusent à chaque post, ses likes compulsifs et son côté spoiler alert à moins que ça ne soit la fashion sphère qui le plagie.

Moralité: la quête du cool, un « je m’en branle  » mollasson, voici les nouveaux slogans de la mode. Des messages iconoclastes qui se hisseront au statut de la branchouille suprême après un ou deux tours sur Instagram.

Balenciaga s’en balance

© Y/Project : BFF du millennial
© Y/Project : BFF du millennial