Crush mode : La mode de demain, c’est Urban Gate !

Avouons qu’on a un eu notre dose des franchises qui ne cessent de s’implanter en Tunisie et qu’on a envie d’un peu plus de diversité dans le milieu de la mode made in Tunisia. Avouons aussi que parfois, on galère pour trouver « baskets » à nos pieds et qu’on adore piquer quelques pièces du vestiaire de notre jules. Avouons enfin qu’on est tous fans de ce que fait Demna Gvasalia chez Balenciaga/Vetements et qu’on ne rêve que d’une seule chose : voir émerger un maître du streetwear « no gender » en Tunisie.

La prouesse mode de la semaine

Est co-fondée par un habitué de notre rédac’, alias Braim Klei . En effet et après une collection nationale plus « colorée » que d’habitude mais toujours dans un mood nippon où repenser l’architecture du vêtement était de mise, Brain Klei revient avec Urban Gate et cette fois, il n’est pas seul à tenir les rênes de sa marque. En effet, c’est avec la modeuse à l’œil de lynx, à l’aise aussi bien en jean/baskets qu’en tenue de soirée ultra-glamour, Khadija Husseini, que Braim va s’associer. Mêlant praticité, confort et « mode » no gender, Urban Gate est « faite pour tout le monde, sans distinction sociale. Les pièces à venir oscilleront entre la taille XS et la taille XL ». A bas le distinguo chez Urban Gate, la mode se veut aussi jubilatoire qu’accessible avec ce décloisonnement socio-racial sur un fond streetswear.

URBAN GATE . SOMETHING NEW IS COOKIN . #urbangate #urbangateonline #streetwear #street #urban #art

Une publication partagée par URBAN GATE (@urbangateonline) le

Streetswear everywhere

Pari fou ou audace hautement maitrisée ? Avec Urban Gate, Braim ajoute une nouvelle corde à son arc : s’attaquer au prêt-à-porter. Diplômé de Esmod Tunis, Braim s’est s’emblée spécialisé dans la Haute-Couture avant d’avoir « cet éclair de génie ». Avec Urban Gate, il aspirerait à « habiller toutes les classes sociales et à insuffler un regain d’inventivité au marché de la mode tunisienne. ». De plus, ce challenger nous promet des « collaborations à l’échelle internationales ». Encore une innovation dans le marché tunisien d’autant plus qu’aujourd’hui, la mode est devenue un melting-pot d’idées.  Exit donc les ressassements de ce qui se fait dans la fast fashion, Braim nous souffle, en catimini, qu’il va bousculer les codes esthétiques de la mode qu’on voit, aujourd’hui, sur le bitume tunisien. Braim, le « co-pilote » de Urban Gate n’a pas donné de date exacte quant au lancement de cette sous-marque, de quoi jouer la carte de la désirabilité à fond.

Instagram : @urbangate