What ze fuque mode : Deux comptes Instagram qui valent le détour !

Aujourd’hui, on va parler mode mais de deux manières différentes. En effet, on vient de tomber sur deux comptes Instagram uniques en leur genre !

Cet article pourrait vous intéresser : L’année 2017 en six moments mode

La saga Harry Potter ou l‘avant-garde de la mode ?

Retenez ce nom : Gryffindior ou la contraction entre Gryfondor et Dior ! Dans ce compte, les protagonistes de la série sont relookés par les grandes maisons. Hermione, en parfaite héroïne féministe, a « craqué » sur les créations de Maria Grazia Chiuri ainsi que le héros éponyme de la série, alias Harry Potter ! Epique, dirions-nous. La tête pensante du projet, Rachel Bernstein, a évoqué le parallèle qu’il y avait entre les fans de la saga et les adeptes de la maison Dior en ces termes « Les publics de la haute couture et d’Harry Potter ont pour passion commune la fantaisie, le pouvoir et l’humour. Les deux mondes étaient donc faciles à marier ». Bien joué !

Mais un autre compte abracadabrant a attiré les « fashions police » que nous sommes puisqu’il y est dans la lignée de @diet_prada, l’un des premiers comptes Instagram parodiques.

PADMA PATIL | F/W 16

Une publication partagée par gryffindior (@gryffindior) le

PROFESSOR DUMBLEDORE | F/W 17

Une publication partagée par gryffindior (@gryffindior) le

HERMIONE GRANGER | LOOK 32, S/S 18

Une publication partagée par gryffindior (@gryffindior) le

HERMIONE GRANGER | LOOK 8, S/S 18

Une publication partagée par gryffindior (@gryffindior) le

Le crime contre la mode…

Ou LES crimes contre la mode ont été recensés par @crimeagainstshoesmanity, un compte instagram qui déstabilise notre « horizon d’attente » de fashionistas via des créations très… particulières. Des crocs Balenciaga en passant par les chaussures un peu trop « humanisées » de la maison Margiela, nos créateurs préférés –avis parfaitement contestable- n’ont cessé de pousser le kitsch à son extrême, quitte à mettre en avant des pièces « repoussoirs ». Mais l’originalité de ce compte réside dans le fait que la plupart des posts émane de « l’imagination » des instagrameurs ! Alors puisque « « La laideur est attirante, la laideur est excitante. Peut-être parce qu’elle est nouvelle » comme l’a décrété Miuccia Prada, autant faire de la « pop » laideur voire de la laideur 2.0 en parodiant certaines chaussures vues sur les catwalks. La fiction flirte avec la réalité via ce compte pour un résultat détonant !

M O N D A Y (well last working Monday of the year BUT STILL) • • • @archimarquise #margielatabi #tabiboots #knife #crimesagainstshoemanity #shoecrimes #monday

Une publication partagée par Crimes Against Shoemanity (@crimesagainstshoemanity) le

En 2018, la mode appartient à la toile et ce n’est pas de la science-fiction !