Crush mode : La mode s’intellectualise et on adore ça !

Mode intello

Coco Chanel était une grande amie de l’écrivain Jean Cocteau, Yves Sant Laurent a écrit des poèmes et aspirait à devenir un prodige…du stylo, quant à Elsa Schiaparelli, elle a collaboré avec l’excentrique Salvador Dali bref, la mode c’est une jonction entre plusieurs « milieux » artistiques, mieux encore, un collage aussi surréaliste que réussi.

Cet article pourrait vous intéresser :

« l’Art de créer »

Et l’art de faire jouir ses neurones tout en accomplissant une bonne action pour son dressing, voici comment la mode a perpétré la tradition de la « pièce réflexive ». Un slogan en guise de maxime –souvenez-vous du raz-de-marée des slogans féministes qui a suivi le fameux modèle de Maria Grazia Chiuri-, des collaborations entre designers et artistes peintres ou encore, des collections présentées dans des musées, oui, la mode affiche son côté cérébral et on avoue que ça nous plaît.

The iconic piece from Maria Grazia Chiuri’s debut collection for Christian Dior. Get yours now, link in bio!

Une publication partagée par We Should All Be Feminists (@weshouldbefeminists) le

De la matière grise édulcorée ?

Finie l’époque où on se moquait de la tête d’ampoule de la classe ! Grosses lunettes, pièces oversize qui frisent la ringardise, sac à dos et citations philosophico-littéraires, chez Gucci, comme chez Proêmes ou encore Lyoum, on fait la part belle aux belles citations, souvent en démythifiant l’Artiste- ermite, cloitré dans sa Tour d’Ivoire, pour compenser le déclin de la communication moderne. En effet, on parle par mots-dièses, on a perdu l’envie d’aller à des expositions et le livre est devenu un machin bidule vintage de déco.

Découvrir un défilé c’est donc renouer avec une forme d’art hybride où photographie, peinture et mode se conjuguent pour aboutir à un art parfois 2.0, qui happe et qui défie le pouvoir de la « fast » life.

 

KNOWLEDGE IS SACRED ~~~ Available now at @centre_commercial and @fifth_general_store_tokyo

Une publication partagée par Proêmes de Paris (@proemesdeparis) le


Quand Raf Simons s’inspire des tableaux de Sterling Ruby ou des sérigraphies d’Andy Warhol, il se réapproprie des œuvres d’art, les re-crée à sa sauce –souvent zarbi- avant de viser notre point névralgique par excellence : l’amour du vêtement.

La mode n’est plus seulement le bastion du prêt-à-consommer mais du prêt-à-réfléchir, d’autant plus que l’image impacte notre for intérieur ou « notre inconscient », comme l’ont souligné plusieurs psychanalystes.

Raf Simons, was the annual award winner of menswear and womanswear brands. #CFDAAwards @rafsimons and @calvinklein

Une publication partagée par CFDA Awards (@cfdaawards) le

S’habiller intello

C’est une tendance à laquelle on adhère ! Ludique, le vêtement célèbre le génie, l’accessoire flirte avec l’art abstrait, les doudounes se veulent déstructurées donc plus architecturales bref, voici quatre pièces qui prouvent que art et mode font bon ménage !