Les modèles inhabituels de l’industrie de la mode

modeles-inhabituels-inspiration-couv

On est si habitué à voir le même type de modèles, que c’est rafraichissant quand quelqu’un d’inhabituel et d’original fait son entrée !

Des modèles androgynes, des modèles différents, des modèles surprenants.. et qu’est ce qu’on aime ça !  

FFDesigner vous parle de ces mannequins hors-normes qui n’arrêtent pas de nous surprendre .

Winnie Harlow

modeles-inhabituels-winnie-harlow-inspiration

A l’époque où elle était lycéenne, cette canadienne était gênée par son vitiligo, maladie chronique de l’épiderme. Celle-ci se caractérise par une dépigmentation qui apparait sur la peau et s’étend. Après avoir laissé tomber ses études, elle a été découverte sur Instagram par le modèle et animatrice Tyra Banks. Winnie a alors participé à l’émission de TV « America’s next top model ». De là, elle a explosé et on a commencé à la voir dans des couv’ de magazines, des clips vidéo. Elle a même marqué une campagne de Diesel.

Melanie Gaydos

modeles-inhabituels-melanie-gaydos-inspiration

La génétique rare de Melanie fait que ses os, dents et ongles poussent anormalement. Ce qu’on appelle dysplasie ectodermique est une maladie génétique rare qui influe aussi sur la pousse des cheveux et sur les glandes sudoripares. Ni sa maladie (qui, de plus lui a provoqué une alopécie) ni ses problèmes de vision n’ont freiné Melanie ! Tout a commencé alors qu’elle n’était encore qu’étudiante et a répondu à une annonce qui recherchait des « personnes uniques » pour des photographies d’art. Melanie raconte, en parlant de sa carrière de mannequin que cela lui a appris à avoir confiance en elle et à être plus forte !

Madeline Stuart

modeles-inhabituels-madeline-stuart-inspiration

Elle a fait les gros titres en arpentant les podiums de la Fashion Week de New York en septembre 2015. La jeune australienne y est retournée en février, faisant d’elle le premier model porteur du syndrome de Down (trisomie 21) à participer non pas une mais deux fois au NYFW.

Shaun Ross

modeles-inhabituels-shaun-ross-inspiration

Shaun Ross a marqué l’histoire quand il est devenu le premier model afro-américain albinos à faire un super show. C’était lors de la fashion week de New York en 2008 pour Tim Hamilton, alors que Shaun n’était encore qu’un adolescent. Le jeune new-yorkais a été découvert par le biais de You tube quand un photographe l’a aperçu danser dans une vidéo. Il avait alors 16 ans. Depuis, il a participé à plusieurs projets et Fashion Weeks.

Casey Legler

modeles-inhabituels-casey-legler-inspiration

A première vue, il n’y a rien d’inhabituel au sujet de ce mannequin homme. Sauf qu’en fait, c’est une femme ! En effet, Casey a marqué l’histoire en étant la première femme à signer avec Ford Models pour leur équipe homme. Elle explique justement à ce sujet qu’elle ressent une certaine responsabilité vis-à-vis des enfants qui se sentent différents et le fait qu’elle estime que son rôle est réussi si grâce à son image, ces enfants mais aussi leur entourage comprennent l’importance de la recherche du vrai soi.

Andreja Pejic

modeles-inhabituels-andreja-pejic-inspiration

Andreja est en fait née Andrej, dans le corps d’un homme en somme. Etant enfant, elle a quitté sa Bosnie natale vers l’Australie avec le statut de réfugié politique. A 17 ans, elle est recrutée entant que mannequin homme et déménage à Londres. En 2011, elle participe aux collections homme et femme de Jean-Paul Gautier. Et c’est en 2014 qu’elle complète sa transformation. Andreja s’affirme entant que premier mannequin transgenre à être mis en avant dans une campagne de cosmétiques et à participer à American Vogue.

Tess Holliday

modeles-inhabituels-tess-holliday-inspiration

Tess a gagné le cœur d’une multitude de fan grâce au message positif que son corps renvoie. Mais ses formes plus que généreuses lui ont aussi valu une multitude de haters. En 2015, elle est devenue le plus-size model le plus imposant.

Erika Ervin

modeles-inhabituels-erika-ervin-inspiration

En 2011, Erika est entrée dans le Guinness, le livre des records, comme étant le mannequin professionnel le plus grand. Mais le model de plus de 2m a attendu 2014 pour révéler qu’elle était en fait un homme ! Elle a expliqué que bien ayant accomplie sa transformation en 2004, elle a préféré garder le secret de peur que les gens ne l’acceptent pas. Erika est aussi actrice, on l’a d’ailleurs connu sous les traits d’Amazon Eve dans American Horror Story : Freak Show.

Rick Genest

modeles-inhabituels-rick-genest-inspiration

Rick a un look unique, il est d’ailleurs plus connu sous le nom de Zombie Boy. Ce jeune canadien a d’abord été plébiscité dans les médias grâce à ses tatouages uniques. Mais sa carrière dans le mannequinat a réellement débuté lorsque Nicolas Formichetti, le fashion director de Lady Gaga l’a repéré via sa page Facebook. Il a participé au show de Thierry Mugler en 2011 et gagné en popularité en jouant dans le clip de « Born this way » de Lady Gaga.

Moly Blair

modeles-inhabituels-moly-blair-inspiration

Le visage super fin de Moly a relancé le débat sur l’ « anorexie chic ». Le modèle de 1m85 avoue avoir été taquinée pour sa ressemblance avec un Alien, puis en grandissant, avec une mante religieuse. Mais très vite, elle a signé avec Elite Londres et a commencé à faire des podiums un peu partout. Tout cela avant l’âge de 18 ans.

Comme quoi, le monde de la mode peut nous montrer l’exemple en terme de tolérance et d’ouverture d’esprit, prenez-en de la graine ! Ces modèles sont une inspiration !