Crush Monop’mode: Et si le sac de nos rêves était en… ?

Ce n’est plus un secret pour personne: Le sac en osier version Jane Birkin est IN, mais une fois le stade de la « rime » passé, on s’est dit qu’on devrait plutôt voir « ailleurs » et sortir des sentiers battus mais tout en douceur. C’est sans plus attendre qu’on va vous dévoiler l’identité du digne héritier d’un sac en osier qu’on a déjà trop vu (comprendre, qui commence à nous lasser)…

Tadam ! Et bonne nouvelle, il est disponible en deux versions.

HD-3612303681250-2_cabas-irise-en-jute

 Cabas de ville Monoprix en toile de jute à 79 DT

HD-3612303885603-2_cabas-irise-en-jute

 Cabas de ville Monoprix en toile de jute à 79 DT

Plaisir mode « ramadanesque » et si plus affinités ? 

Respectueux pour l’environnement car fabriqué en toile de jute (moins polluante, nécessitant moins d’herbicides et d’engrais et pouvant absorber jusqu’à 15 tonnes de CO2 ), moulé dans un cabas de ville « fourre-tout » donc pratique pour les working girls que nous sommes mais surtout, ce sac « eco friendly » est potentiellement apte à être customisé pour notre plus grand bonheur ! Ce miracle de la mode est un « city bag » qui ne vous coûtera que 79DT. Un prix anti-banqueroute, pro-tendance par rapport à tous les points positifs cumulés par ledit sac.

Le « what wear when » résolu par la rédac

Avouons que votre nouveau compagnon ne tardera pas à faire son petit effet, pendu à votre poignet, pour une nonchalance assumée (ou porté à l’épaule, le dernier mot vous revient) lors d’un samedi « lèche-vitrine » entre copines ou pour un premier rencart au cœur de la médina (et ainsi faire sensation sans presque lever le petit doigt). Un bonus concerne celles qui travaillent dans un milieu artistique. Ce sac pourrait en effet devenir un allié de taille pour « fourrer » un agenda, quelques livres, des pinceaux bref tout votre attirail créatif. On admet que ce genre d »audaces mode » ne pourraient pas être toléré dans une banque (par exemple) où un dress code moins relâché est de rigueur.

Que fait-on pour se consoler ?

Une fois l’idée de présenter sa démission balayée d’un revers d’une manche XXL, on peut toujours réserver ce sac pour toute autre occasion anti-professionnelle. Alors, mixez & matchez à votre guise, ressortez vos pompons, vos lacets, votre aiguille et vos crayons textiles : maintenant, vous savez enfin comment meubler vos soirées ramadanesques (entre copines ou mieux encore, avec votre maman!) tout en joignant l’utile à l’agréable. La vie  n’est-elle pas plus funky avec Monoprix ?

Idées DIY* (Do It Yourself) repérées sur la toile