Scoop concernant l‘inauguration du musée YSL: robe Mondrian pop star !

Après l’illustration d’Alexsandro Palombo, la robe Mondrian retournera au bercail ! La mode, snobinarde ? Que nenni puisqu’un « post » instagram vient de nous rappeler que la Haute Couture, c’est -littéralement- cool ! On a presque oublié cette pépite anti-classique mettant à l’honneur une Marge Simpson nostalgique et fringuée en Yves Saint Laurent.

Cet article pourrait vous intéresser : Défilé Yves Saint Laurent (le débrief): Ou la Disco Queen d’Anthony Vaccarello !

Il ne s’agit pas de la saharienne ou d’une robe « transparente » mais bel et bien DU classique de Monsieur Yves, la robe Mondrian ! Pièce iconique de LA modeuse pré-68, cette robe, controversée à l’époque par une simplicité déconcertante voire fruit d’un « plagiat » pour les détracteurs du jeune créateur, a cependant réussi à se hisser au rang de « classique » de la mode. Disparue de nos radars fashion, elle est remise au goût du jour par la « pop culture » (ironie du sort, dirions-nous!). Un décor kitsch, une famille américaine de prolo et une robe droite, plutôt courte, autrefois « couture », devenue depuis 2013 la meilleure amie d’une mère au foyer à la tignasse bleutée alias Madame Simpson, un décalage artistique signé Alexsandro Palombo qui a donné envie à Pierre Bergé d’aller plus loin dans la funittude.

Oui mais cette photo n’est pas l’objet de notre propos !

Ce qu’en pense Pierre Bergé ? 

« J’ai préféré faire des faux que pas du tout » (six modèles iconiques sont ainsi reproduits). C’est Madame Colette, ancienne première d’atelier d’Yves, nous souffle notre acolyte mode Sophie Fontanel,  qui se chargera de la mission « twister Mondrian « .

Une rédac’ aussi hurluberlue que la notre ne pouvait qu’applaudir l’initiative de Sir Pierre Bergé. Les Prud’hommes pansus c’est très « mal vu » dans une modosphère carburant au cool, un message que l’ex-compagnon de Saint Laurent a enfin capté ! Eurêka !

PS: Découvrez la robe Mondrian qu’on imagine « encanaillée » cet automne, au musée Yves Saint Laurent de Marrakech, que le compte à rebours commence !