Crush expo : L’association ultra-raffinée entre les marques Tunisiennes Nashka et Gypset Vibes

Pour l’un de nos derniers shootings, on a eu l’immense honneur de travailler avec Mme Latifa Hizem, la fondatrice de la marque Naksha. Estampillée marque de prêt-à-porter alliant art et qualité, Naksha détourne le cliché folklorique pour mettre l’accent sur la fonction identitaire du vêtement. On vous explique tout.

Cet article pourrait vous intéresser : Naksha Handcrafted ou le raffinement made in Tunisia

Méli-mélo artistique

Ayant la volonté de collaborer avec plusieurs artistes, dont Patricia Natale, artiste peintre aux influences japonisantes, Latifa Hizem essaie surtout de mettre en avant « l’image de la Tunisie » à travers une femme tunisienne multiculturelle, riche et fière de sa culture tout en étant avide d’ouverture sur l’autre. Se joindra à Naksha pour cette exposition Hanene Eleuch qui après plusieurs lignes, fruits de collaborations avec notamment la marque Haar, vient de prendre les rênes de son odyssée mode en signant la marque Gypset Vibes.

Le point commun entre ces deux créatrices reste néanmoins l’envie de montrer que la condition sine qua non pour allier modernité et ancrage culturel reste la qualité. « Naksha » est en effet cette touche finale, dans tout domaine artistique, qui fait toute la différence.

Interpellant la jeune génération qui peut mixer une pièce Naksha avec des Dr Martens ou un haut Gypset Vibes avec un jean destroy et une ceinture ethnique que leurs mamans via des pièces un peu plus habillées, ces deux marques s’intéressent aussi bien à une Femme trans-générationnelle que multiculturelle.

Des collaborations entre des artistes de tous bords sont en cours pour la marque Naksha. Quant à la marque Gypset Vibes, qui tend vers une femme néo-hippie, jet-setteuse, en phase avec son époque tout en gardant une forme de distinction, on espère qu’elle aura un avenir prospère dans le paysage mode tunisien.

Rendez-vous les 13 et 14 juillet, à partir respectivement de 18h à 21h et de 11h à 19h, à côté de la Cité les Pins, la Marsa –l’itinéraire est disponible ci-dessous- pour découvrir plus en détails deux univers aussi authentiques que complémentaires.