Focus sur la nouvelle campagne Calvin Klein

Connue pour nous faire rêver avec sa ligne underwear, à la fois épurée et ultra-désirable, la marque Calvin Klein a tordu le cou aux clichés avec sa nouvelle campagne.

Cet article pourrait vous intéresser : Body Positive : H&M met à l’honneur des mannequins « normaux » !

Exit les gueules d’anges ?

Dans une ère où la norme se traduit par une explosion de likes, les profils des « mannequins » recherchés changent. Les « gueules » castées n’ont justement rien à voir avec les beautés diaphanes d’autrefois. Ils sont chanteurs, mannequins ou acteurs, noirs, « gros » ou minces, anticonformistes ou « straight » bref, les visages de la nouvelle campagne CK incarnent une belle diversité tout en mimant l’état d’esprit de ceux qu’on appelle « millennials ».

Chika versus Kendall Jenner

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Rewind ⏮ Revisiting our #Spring2019 #MYCALVINS campaign with #KendallJenner ⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀ @kendalljenner on breaking the rules…

Une publication partagée par CALVIN KLEIN (@calvinklein) le

 La pétillante Chika aurait-elle volé la vedette à la délicieuse Kendall Jenner ? Pas vraiment puisque cette campagne vise à dynamiter les a priori en donnant la parole aux « djeuns ».

« Ils disent que je suis putain de sexy. Je dirais plutôt putain de fou » dixit le mannequin et acteur Noah Centino, vu dans plusieurs productions Netflix. A bas les préjugés ? Cavin Klein semble célébrer la sensibilité qu’une génération en pleine exploration identitaire, sous le regard bienveillant de celui qui l’a immortalisée : Jonas Lindstroem