On sait enfin à quoi ressemblent les rouges crées par Olivier Rousteing pour L’Oréal Paris !

On était à l’affût de ces petits tubes depuis mai dernier ! Olivier Rousteing, directeur artistique de la maison Balmain mais surtout, l’un des jeunes créateurs les plus talentueux de sa génération a réussi un pari fou : démocratiser la haute couture en faisant matcher petits prix et luxe. Son fer de lance ? Le monde de la beauté puisqu’il s’est allié à L’Oréal Paris, le mastodonte de la cosmétique made in France.

Cet article pourrait vous intéresser : Breaking news: une collaboration entre Balmain et… l’Oréal Paris ?

BECAUSE WE ALL WORTH IT #balmainxloreal Coming soon…

Une publication partagée par OLIVIER R. (@olivier_rousteing) le

Une ligne tant attendue !

Jubilation, attente, stress, on traquait depuis le début de l’été le moindre signe de ces joyaux. C’est seulement et à moins d’un mois du coup d’envoi de la Fashion Week officielle qu’Olivier Rousteing a mis fin au suspense. Au programme de sa collection, une déclinaison de couleurs, plus audacieuses les unes que les autres mais surtout, conçues pour toutes les femmes.

Balmain Army mais pas que ?

Rockeuses, manifestez-vous ! Le DA de Balmain a en effet conceptualisé une ligne rock pour celles qui n’ont pas froid aux yeux. Du marron franc suivi d’un violet électrique le tout moulé dans un écrin bleu parachevé par une touche gold, pour la signature « luxe » de la maison, bref ça en fait beaucoup et c’est normal. On est face à du Balmain tout craché.

Glamazone regrouperait plutôt les teintes phares de l’univers Rousteing. Directement inspirée de sa dernière collection, on y trouve du kaki doré ou encore du nude pour des guerrières urbaines. Tout l’univers Balmain, rajeuni et ultra-moderne, y est.

Enfin, la dernière gamme Couture est sans conteste la plus audacieuse. Comme son nom l’indique, elle présente des teintes décalées telles que le prune ou le rouge flamboyant dans un tube des plus chicissime, d’un noir ébène sombre. Elle trouvera grâce aux yeux des beautystas « culottées ».

 

À noter que ces merveilles coûtent moins de 17 euros et seront disponibles à partir du premier septembre. Alors, pari réussi et sold-out en vue pour le chouchou du clan Kardashian ?