Crush mode : Pourquoi on va renouer avec les sixties ?

Michel BERGER jouant du piano avec son épouse France GALL assise à ses côtés, travaillant sur le nouveau show de la chanteuse intitulé "France Gall made in France" chez eux à

Vous l’avez certainement deviné : on va parler mode des sixties tout en zoomant sur le look de France Gall, disparue dimanche dernier. Cette fashion news se teinte donc d’hommage tout en célébrant la mode car si les personnes qu’on a adorées finissent par partir, leur style demeure atemporel.

Cet article pourrait vous intéresser : Crush mode : Le look chic & choc de Cate Blanchett

Poupée de cire, poupée de sang ?

Vraiment ? Modeuse dans l’âme, France Gall a flirté avec le Col Claudine –un must des sixties- avant de craquer pour la minijupe. Du mini, à en veux-tu, en voilà, comme les jeunes filles de son époque, mais sans pour autant délaisser son côté poupon. Mignonne, timide et talentueuse, France Gall a fait chavirer plus d’un cœur lors de sa prestation à l’Eurovision en 1965. Hésitante et un peu gauche, face à la caméra, ses doutes ont très vite étaient éclipsées par son style, indémodable jusqu’à son dernier souffle. Côté amourette, la jeune fille en fleurs a touché le cœur de Clo-clo, sans pour autant tomber dans le « too much » du glitter. Suivra une idylle avec Julien Clerc où la jeune femme, désormais star de la chanson française, se fera plus discrète. C’est seulement à la deuxième moitié des seventies que France osera le « flashy », les coulures rutilantes et arborera une frange effet « saut du lit » de « college girl ». On doit ce déclic stylistique à un certain…Michel Berger. Manager devenu compagnon de vie, l’auteur-compositeur chamboulera la vie de France Gall en lui apportant toute la quiétude qu’elle recherchait. Plus mature et moins naïve, l’interprète des « Sucettes » jouera moins les lolitas en confirmant son ADN de parisienne chic.

Voici les meilleurs looks sixties d’une icône de la chanson mais aussi de la mode !