Crush Monoprix : On veut ces tote bags féministes !

tote bags

Après les t-shirts à messages, signés entre autres Monoprix, les casquettes à slogans rigolos ou encore les chaussettes à « petits mots », voici les tote bags à messages. Mais attention, ces tote bags différent des pièces qu’on connait.

Cet article pourrait vous intéresser : Crush Monoprix : Le tote bag aux couleurs londoniennes !

We should all be feminists ?

Certes, mais d’une manière plus subtile. Il y a comme un vent de « french » touch qui souffle sur Monoprix via ces nouveaux tote bags. Fraîchement débarqués chez notre nouvelle enseigne chouchoute, on peut trouver un Bravo Simone, un Bonjour Françoise ou encore une longue liste d’idoles musicales transcrite sur ce tote bag.

Hommage à une intelligentsia éclectique

Qu’elles soient chanteuse, écrivaine, actrice ou « femme » politique, le choix de ces icônes n’est pas anodin. Simone Veil, pionnière des droits de la femme dans les années 80, a récemment tiré sa révérence, on pourrait donc penser à un « clin d’œil » hautement stylisé et un brin intellectuel. Ou au Castor alias Simone de Beauvoir ou celle, qui aujourd’hui encore, nous fait profiter d’un legs aussi livresque qu’engagé. Quant à Françoise, les littéraires diront qu’il s’agit de Françoise Sagan, écrivaine hors-norme(s) avide de liberté et assoiffée de « vie ». Quant aux mélomanes, elles y verront une pensée à Françoise Hardy, figure incontournable des sixties et de cette décennie yéyé. Mais notre « crush » va tout droit à ce tote bag. Regroupant starlettes du vieux et du nouveau continents, il ne peut que mettre toutes les « fashionistas », cinéphile, mélomane et bibliophile, d’accord.

Et côté look ?

Impossible de se défaire de l’un de ces tote bags !

Impossible aussi de trancher entre ces trois modèles vu leur prix riquiqui –moins de 20DT chacun-. Porté lors d’une virée shopping, au quotidien ou pourquoi pas en soirée, tous les moyens sont bons pour afficher ses penchants artistiques. Amatrices de jean/baskets ou de robes fleurie/babies, ces mignonnes hautement cérébrales ne peuvent que vous combler. Vos neurones –et votre porte-monnaie- vous en sauraient gré