Parfum : Pourquoi ne sentent-ils pas pareil sur toutes les peaux ?

Ah le parfum ! Voilà une des nombreuses injustices de la planète beauté ! Un parfum peut sentir divinement bon sur une personne, être à la limite du nauséabonde sur une autre, ou même, parfois, ne durer que quelques heures pour disparaître aussitôt ! Pourtant, dans son flacon, l’élixir est d’une odeur magique. Et c’est bien là, le seul endroit où il sera fidèle à lui-même. Et en dehors de son flacon protecteur, le parfum, en partant à la rencontre des divers narines et peaux, se transformera, muera et se dissipera !

via GIPHY

Cet article pourrait vous intéresser : Parfums de notre jeunesse : ces senteurs que nous avons toutes porté

Plusieurs niveaux de parfum : note de tête, de cœur et de fond

Un parfum c’est rarement une effluve simple et unique. Bien au contraire, c’est un mélange complexe travaillé et testé généralement pendant des mois en laboratoire, voire des années pour certains parfums légendaires. Il contient ainsi différents niveau de senteurs, chacun avec son caractère bien à lui. Pour bien cerner un parfum, il faut prendre le temps de le sentir et de le porter sur soi. Ce que l’on décèle à l’ouverture du flacon, c’est la note de tête qui, généralement se dissipe assez vite au profit de celle de cœur. Et au fil des heures, des frottements et des échanges, c’est la note de fond qui subsistera.

via GIPHY

A chacun sa signature olfactive

via GIPHY

On vous rassure tout de suite, on ne va pas ici vous parler phéromones ! Même si, il faut bien le reconnaitre, cela peut être une manière simple et imagée d’expliquer les choses ! Non, ici, le sujet est bien moins glamour puisqu’il est question de sébum et de bactéries ! Ne jouez pas les offensés, on en a tous ! et en grande quantités même ! C’est ce qui protège notre peau des diverses agressions –comme les rayons solaires, le vent, les produits toxiques, les champignons et autres bactéries, entre autres choses. Aussi bien les quantités que la composition de sébum sont sous l’influence de notre hygiène alimentaire. Si on a tendance à être stressé, à ne pas lésiner sur les fritures, notre sébum sera plus acide, et forcément, notre signature olfactive en pâtira. Pareil côté bactéries, si on utilise des produits trop agressifs ou que l’on suit un traitement médical, paf ! Notre faune locale en subira les conséquences. Au final, c’est cette signature olfactive qui sera mixée à notre parfum, et donnera un résultat tout ce qu’il y a de plus personnalisé !

L’humeur de sa peau

via GIPHY

Chaque personne possède sa propre signature olfactive, ok, mais faut-il accepté ce fait et se résigner à ne plus utiliser ce parfum qu’on aime pourtant tant sur sa copine ? Non, pas du tout ! Et heureusement d’ailleurs ! Parce que notre peau est VIVANTE ! Cela veut dire qu’elle peut évoluer, changer, s’améliorer, et même devenir plus douce et copine avec cette fragrance qu’on aime tant ! Le tout est de jouer sur sa fameuse signature olfactive ! On a dit plus haut qu’elle était le résultat des bactéries et du sébum. C’est donc une composition complexe, résultat de notre mode de vie –stresse, qualité de sommeil, produits utilisés- et de notre alimentation –gras, salé, épicé, frit-. Pourquoi alors ne pas essayer de prendre plus soin de sa peau –ou différemment-, pour arriver à la bonne association signature perso / parfum ?

Les petits trucs en plus

Avant de courir s’acheter ce flacon de parfum reniflé chez une copine, on demande un échantillon. Comme ça, exit les mauvaises surprises. On le teste, et on verra bien s’il est copain avec notre odeur naturelle !

Pour s’éviter les mauvaises surprises, on peut essayer d’éviter de s’acheter un nouveau parfum en période de grand stress, si on suit un traitement médical ou encore, et le pire du pire, en période de règles !