Peter Copping dévoile sa première « collection mariage » chez Oscar de la Renta

Peter Copping dévoile sa première « collection mariage » chez Oscar de la Renta le 20 octobre 2014, le créateur de légende Oscar de la Renta nous a quitté pour un monde meilleur laissant derrière lui un legs exubérant de la hauteur de sa maison de création. C’est Peter Copping qui prend la relève…

 

Il est nommé Directeur artistique de la maison New-Yorkaise. De lourds challenges l’attendent. Mais voilà que ce dernier s’est montré prêt à garantir l’avenir conceptuel de la maison fondée en 1965. Il vient de dévoiler sa toute première collection de robes de mariées lors du Bridal Fashion Week de New York. Du coup le styliste a signé l’événement printanier à ne pas rater à Manhattan.

 

robe-de-mariage-2

 

Le Bridal Fashion Week de New York est un rendez-vous annuel qui se déroule cette année du 18 au 20 avril 2015 et qui est l’occasion propice pour montrer les nouvelles tendances et collections des robes de mariées pour le printemps 2016 !

 

robe-de-mariage-1

 

Cet événement regroupe le gratin de la profession, les amateurs des robes de mariée Haute Couture mais? surtout les futures mariées qui se précipitent pour dénicher la robe de leur rêve. Lors de ce week-end, plusieurs créations luxuriantes ont défilé sur le podium, dont ceux de Carolina Herrera, Vera Wang, Romona Keveza, Naeem Kha, ou Monique Lhuillier, mais il se trouve que la collection proposée par la Maison Oscar de la Renta a montré une belle dose d’inventivité additionnée à un romantisme prononcé.

 

robe-de-mariage-2 robe-de-mariage-4 robe-de-mariage-5 robe-de-mariage-peter-copping

 

Peter Copping est resté fidèle aux codes féminins et élégants instaurés par son prédécesseur qui est l’incontestable Maître de l’élégance à l’américaine et de la culture red carpet. L’esprit bohème chic basé sur la simplicité et la fluidité de la coupe, la transparence de la matière, la féminité du design et la discrétion des détails a régné dans la ligne nuptiale proposée par Copping. Le styliste a porté un soin particulier à chacun des modèles, qu’il soit long, court, doté de jupons amovibles, à bustier, à dos nu ou décolleté plongeant. Il a savamment marié la délicatesse de la dentelle ou de la broderie anglaise au satin, l’organza, ou encore le tulle de soie et superposé de fines touches de couleur sur un blanc immaculé.

 

robes-de-mariage