C’est l’été et la guerre aux poils incarnés est déclarée

L’une des raisons qui fait que l’on adore l’été et qu’on attend sa venue avec impatience, c’est qu’on va enfin pouvoir découvrir nos jolies gambettes. Mais Oh grand malheur lorsqu’on y découvre de vilains poils incarnés ! Il n’y a pas à dire, il n’y a rien de pire pour gâcher n’importe quel look…C’est décidé, on déclare la guerre aux poils incarnés !

Cet article pourrit vous intéresser : Pour une épilation tout en douceur !

Vous avez dit poils incarnés ?

via GIPHY

La première règle pour toute guerre est de tout savoir de son adversaire ! Il nous faut donc d’abord comprendre tout de lui pour l’éviter, et le cas échéant, le vaincre à tout jamais. Le poil incarné donc ! Il s’agit d’un poil dont la repousse a été contrariée et qui du coup, se retrouve à pousser sous la couche supérieur de la peau. Le résultat en est une petite boule noire que l’on ne peut pas épiler ni raser. Les cas extrêmes pouvant donner des boutons, rougeurs et autres inflammations.

Pourquoi ça m’arrive à moi ?

via GIPHY

Comme pour la majorité des choses qui touchent au corps et à sa beauté, nous ne sommes pas tous égaux, et certaines personnes sont plus sujettes aux poils incarnés que d’autres. Deux facteurs propres à chacun sont concernés. Il y a d’abord la nature du cheveu. Si ce dernier est frisé, il aura une tendance naturelle à dessiner une ellipse et donc à tourner sous la peau tout en poussant. D’un autre côté, si le cheveu est très fin, il n’aura pas la force de percer la barrière de la peau et restera de fait coincé en dessous d’elle. Ensuite, il y a le type de peau. Plus celle-ci est épaisse, moins les poils pourront la percer aisément. Au final, ils peuvent apparaitre dans n’importe quelle zone de la peau que l’on aura épilée ou rasée.

De mauvaises habitudes en plus

via GIPHY

Bon, il faut aussi le reconnaitre, il n’y a pas que la génétique qui est responsable de ces vilains poils incarnés, nos mauvaises habitudes y sont aussi pour quelque chose. Généralement, un poil qui repousse mal, c’est d’abord un poil qui a été mal épilé ou rasé. Passer des coups de rasoir dans tous les sens en se prenant pour Zorro ne fera qu’empirer les choses. De même ne se tourner vers ses jambes que pour passer ce fameux coup de rasoir, en les oubliant le reste du temps est de loin une des plus mauvaises habitudes qui soit.

Les armes fatales contre les poils incarnés

via GIPHY

-Toujours se raser ou s’épiler dans le sens de la pousse du poil pour ne pas le contrarier

-Toujours se désinfecter avant l’étape de l’épilation pour limiter le risque d’une inflammation

-Toujours s’hydrater après une épilation pour garder une peau lisse et souple que les poils peuvent percer en poussant.

-Préférer une crème riche en vitamine A ou en acides de fruits qui vont affiner le grain de la peau.

-Entretenir les zones que l’on épile en ne laissant pas les peaux mortes s’y accumuler en pratiquant un gommage – avec un produit adapté ou même un gant de crin- de façon hebdomadaire.

-Surtout ne pas tenter de les percer avec une aiguille ou en grattant, on risquerait d’augmenter voire de créer une inflammation.

-Laisser la zone épilée respirer autant que possible.

-Préférer des vêtements au tissu doux qui limitera la casse du poil.