Pourquoi devient-on de bonne humeur au printemps ?

© Vogue

Ça y est ! Le printemps est là ! Enfin, oui, vous me direz, même que c’est depuis le 21mars. Mais là, dépassé avril (où tu ne te découvres pas d’un fil, comme disait ma grand-mère), c’est officiel, il fait beau ! Et pour longtemps !

D’ailleurs, on se sent de bien meilleure humeur ! Décryptons en la (ou les) raison(s) !

De tout temps, le printemps a été une période de renaissance, de renouveau et de changement, et y a pas que nous humains, toute la nature se réveille et se réjouit : les fleurs embaument, les oiseaux se remettent à chanter et il y a de belles couleurs partout !

Cet article pourrait vous intéresser : 9 idées pour rendre de suite de bonne humeur

Comme le disait si bien Victor Hugo : « Voici donc les longs jours, lumière, amour, délire ! Voici le printemps ! Mars, avril au doux sourire, Mai fleuri, juin brûlant, tous les beaux mois amis ! ».

C’est scientifique !

Un certain nombre de recherches se sont déjà penché sur le rapport entre la météo et notre humeur. Mais c’est le psychiatre Norman Rosenthal, dans les années 1980, qui a été le premier à apporter une explication biologique à ce sentiment qu’est la dépression saisonnière (elle apparait en hiver et disparait toute seule une fois les beaux jours arrivés). C’est ainsi que l’augmentation autant de la lumière que de la température agit positivement sur notre humeur.

Le top des choses cools qu’on aime avec le printemps

– On peut se refaire des pique-niques ou des barbecues entre amis ou en famille.

-Quand on sort pour un verre ou pour manger, on peut s’installer en terrasse pour profiter d’un beau soleil, et sans grelotter.

Cet article pourrait vous intéresser : Mettez du pep’s dans vos journées !

-Pour quelques chanceux, il est temps de rouvrir le toit ouvrant de la voiture pour frimer un peu.

-On peut enfin dire au revoir aux soupes et aux décoctions spécial rhume et bonjour les jus et autres cocktails bien frais !

-Quand arrive le printemps, c’est que l’été, avec les vacances et la plage n’est plus très loin !

-On se débarrasse enfin de quelques couches de vêtements. On se sent en conséquence plus libres, plus légers et plus détendus.