Les raisons pour lesquelles je déteste l’hiver

Sur internet il y a une idéalisation de l’hiver, on en donne une image de saison propice au cocooning, chocolat chaud, bouquin au coin du feu (devant le chauffage pour être plus réaliste), chat qui ronronne, bon plats fumants, câlins avec le chéri, des tenues toutes classy chic avec des manteaux de rêve, des parapluies ludiques etc etc… Mais loin de l’image très « instablogger » de l’hiver, moi, je ne le supporte pas, j’ai beau essayer d’entrer dans le mood cozy, tout ce à quoi je pense c’est l’été, le soleil et le beau temps ! Ceci est ma « hate list »

Le froid

via GIPHY

Commençons, par le commencement : je gèle ! Je n’adhère pas au concept du froid ! Les tremblotements, les pieds glacés la nuit, les joues congelées, les dents qui claquent, les lèvres qui virent au bleu les doigts de mes mains qui n’arrivent plus à fonctionner normalement au contact du clavier de mon PC…

 

La pluie

via GIPHY

Autre concept hivernal : la pluie ! Mais c’est quoi ce truc ? Ça me ruine mes bottes, ça mouille, et en tant que fille super maladroite avec une mémoire de poisson rouge, je me retrouve constamment noyées dans des flaques d’eau, et j’oublie mon parapluie, une autre galère pour mes cheveux, mon mascara qui coule… et même avec mon parapluie, c’est es gants qui sont mouillés !

 

La cuisine

via GIPHY

Et les kilos en plus qui vont avec la gastronomie hivernale. Mon corps a besoin de plein de glucides, de mets bien épicés, de « comfort food »  pour combattre les blues de l’hiver, et ce à longueur de journée. Donc c’est cuisine de maman, ce qui inclut le plein de pâtes, m’hamsa au kaddid, hlelem etc… qui sont en théorie des mets pas très caloriques, mais je me sers deux, voir trois fois.  Quand ce n’est pas la cuisine de maman, c’est pizzas avec une tonne de fromage, lablebi,  viennoiseries avec chocolat chaud supplément crème chantilly (par ce que qu’est-ce qu’un chocolat chaud sans une bonne grosse dose de chantilly ou des marshmallows). A la fin de l’hiver, ma balance connait un choc monumental, et moi avec…

 

Les maladies

via GIPHY

Là, c’est le vrai cauchemar, grippes et angines et bronchites etc… Le nez tout rouge qui coule, les papiers mouchoirs usés partout où je me trouve, la toux qui ne s’arrête pas, les lèvres gercées même avec le meilleur des baumes à lèvres, les tisanes, le « vicks », les frissons, les médicaments, les médecins…y’en a plus que marre

 

Les vêtements :

via GIPHY

Sur instagram, niveau style hivernal, c’est manteau chic, petit pull, petite écharpe, bonnet mignon, robe avec collants tout fins… Dans la vraie vie, moi je suis en mode mille feuilles, double tout ! Double collants si je veux porter une robe, triple pulls, ou bien le classique gros pull en laine informe, bon gros manteau. Aussi, pas de bottes à talons, je n’ai pas de voiture, donc les jolies cuissardes en daim qu’on voit partout, avec la boue ça ne fait pas bon ménage. Et avec mon style, j’oublie le terme sexy, si mon mec compte voir un bout de peau, il doit attendre le printemps !

 

Le célibat

via GIPHY

L’hiver sans mec, franchement, c’est déprimant ! C’est LA saison idéale pour avoir un mec qui sert un peu en tant que chauffage (on est en pleine objectification du mâle là), quand j’ai froid je lui colle, les câlins c’est efficace aussi pour faire augmenter la température. Donc quand je suis célibataire, c’est la galère, en plus quand tu vois un autre couple qui n’arrête pas de se faire des tendresses, bein t’as envie de les massacrer, les étrangler avec mon écharpe toute mouillée.

Bref, vivement la fin de l’hiver et l’arrivée le beau temps !