Les Chroniques de Souleyma : Le jour où les réseaux sociaux disparaîtront…

Le jour où les réseaux sociaux disparaitront, le chaos apparaitra… En effet, on n’aura plus 1250 amis pour pallier ceux que l’on compte dans la vraie vie. En cas de galère, on aura seulement l’aide de ce « peu d’amis» qui se compte sur les doigts d’une main et non 52 likes et 10 commentaires en guise de solidarité.

Cet article pourrait vous intéresser : Lettre ouverte à mon petit ventre !

Oui, on pourra oublier cette liste de contacts variée que l’on avait : ceux qui ne nous ont jamais aimés, ceux qu’on n’a jamais rencontrés, ceux qui sont là pour nous jalouser, ceux qui sont là juste au cas où on en aurait besoin et ceux qui nous aiment mais qui ne pèsent pas vraiment dans notre immense liste Zuckerberguienne.

On ne pourra plus ajouter des gens que l’on ne connait pas, ni faire connaissance avec des inconnus beaux (belles)-gosses avec qui on n’aurait jamais osé discuter avant l’invention de Facebook.

On devra jeter aux oubliettes notre hypocrisie Facebookienne et Instagramienne, nos commentaires à nos «meilleures amies » : « Mala 9ombla Manouti ya azyen tofla », « Lé enti a7la, nmout alik ».

Nos discussions entre collègues pendant la pause déj en prendront un coup ! Plus aucune photo de profil à critiquer, plus aucune Break News  à partager !!! Mohsen et Bassou ont rompu ? On ne le saura plus ! Fatouma est en voyage à Bali ? Non Plus ! Mais comment pourra-t-on savoir si Lili a repris ses 10kg récemment perdus ou non ? Quelle horreur ! On ne vivra plus par procuration !

Le point positif c’est qu’on n’aura plus à accepter les demandes d’amis Facebook de nos collègues de travail « par obligation » pour ensuite se taper leurs photos et celles de leur conjoint et enfants… Les voir 8h par jour, cela nous suffit amplement !

Mais par contre, on ne pourra plus se plaindre des posts à la c*n de certaines personnes et on sera obligés de cesser la consultation constante de leurs statuts illustrant leurs vies, prétendument bien remplies, ou carrément vide de sens ! Aux oubliettes la consultation quasi constante des photos retouchées de gens en vacances (toute l’année ?), qui se marient, en sortie, en famille, à la salle de sport, au restau…

On n’aura plus l’occasion de suivre la vie de nos exs, juste pour garder un œil sur le passé histoire de voir qui a fini par nous remplacer, s’ils n’ont pas réussi à nous oublier ou simplement pour confirmer qu’ils n’étaient pas assez bien pour nous.

Sans les réseaux sociaux, on aura le temps de faire pleins de belles choses dans la vie réelle sans être hyper connectés et sur le qui-vive à attendre une nouvelle notification, un nouveau Like ou un commentaire de plus. On pourra aller au restaurant et simplement discuter sans interruption pour prendre en photo chaque nouveau plat servi.

Quel dommage, on se nourrira seulement d’aliments et la vie des autres ne sera plus le menu principal de nos repas ! Plus aucune information croustillante à se mettre sous la dent, vous imaginez ?