Un rhume en plein été c’est la méga galère

Le nez qui coule, la gorge qui gratte, les courbatures et les yeux larmoyants…Déjà qu’avoir un rhume n’est jamais très folichon. Quand ce dernier nous tombe dessus en plein été, le moins que l’on puisse dire c’est que c’est la méga galère.

Cet article pourrait vous intéresser : Chute de cheveux : ces mauvaises habitudes qui aggravent votre cas

Parce qu’on n’est jamais vraiment à l’abri d’un vilain rhume, même en été, voici pour vous des idées pour vous en prémunir, et le cas échéant pour vite vous en débarrasser.

via GIPHY

C’est quoi le rhume ?

Le rhume, appelé aussi rhinite virale ou aigue est une inflammation des voies respiratoires supérieures, à savoir le nez et la gorge. Ses symptômes nous bien connus ; éternuements, nez qui coule la sensation d’être tout flagada. S’il est loin d’être grave, il est bien connu qu’un rhume est très désagréable voire handicapant à certains égards. Le responsable en est un certains nombres de virus contre lesquels on développe avec le temps une certaine immunité. Mais cela ne nous empêche pas de risquer d’attraper un rhume facilement. C’est pourquoi, il faut toujours faire attention pour ne pas se chopper un virus.

via GIPHY

Cet été je ne tomberai pas malade !

C’est bien connu aujourd’hui, pour combattre le virus, le mieux est de miser sur la prévention. Il faut donc à notre organisme comment les empêcher d’y proliférer. Ces petites « bêtes » vicieuses existent partout autour de nous et en nous. Elles sont à l’affut, attendant la moindre faille pour provoquer chez nous un petit bobo. Ces failles sont nombreuses, et sont en fait provoquées par autant de situations qui perturbent notre système immunitaire. Il y a d’abord les changements brusques de température, on parle en général d’un changement de 8°C. Allumer de suite le climatiseur alors qu’on est en sueur, par exemple est donc une porte ouverte au rhume. Sinon, le stress qu’il soit moral ou physique –comme une grosse fatigue- peut aussi être responsable d’une perturbation de notre système immunitaire. En bref, pour ne pas se chopper un bon gros rhume, la règle est la même que pour le reste : L’EQUILIBRE.

via GIPHY

Vas-t-en vilain rhume !

via GIPHY

Pas de bol, malgré toute votre bonne volonté, le rhume est bel et bien là. Et en plein été en plus ! Et comme il n’est pas question pour vous de rater le super séjour qui se profile avec vos potes dans une semaine, vous avez décidé de tout mettre en œuvre pour vous en débarrasser et vous remettre d’aplomb d’ici là. Ça tombe bien, la durée moyenne d’un rhume est de 5 à 7 jours. C’est ça les virus communs,  ils nous pourrissent la vie en moyenne une semaine, peu importe si on s’aventure à doubler la dose de médocs. Oui, parce que dans les faits, en cas d’infection virale, la médication n’est là que pour soulager les symptômes. Pour ce qui est de la vraie cause, c’est au corps de se battre. La meilleure arme contre un rhume, et même si ça ne plaît pas à certains de l’entendre c’est le REPOS.

via GIPHY

Eh oui, cela veut dire louper quelques sorties plage. Et comme à cause du nez qui coule, on perd beaucoup de liquides, il faut aussi bien s’hydrater. Enfin, les règles de prévention citées plus haut restent applicables ici.

Pour résumer, pour un été sans tracas, on ne se prend pas pour Hulk et on mise sur la prudence !