Black News : Rachid Taha n’est plus

Il fut l’un des pionniers e la scène punk/rock française des années 80, Rachid Taha a succombé à une crise cardiaque à l’âge de 59 ans.

Un legs musical transgénérationnel

Né près de Oran, en Algérie, le chanteur du groupe français Carte de Séjour connut une renommée internationale grâce à la reprise du titre Rock The Casbah, des Clash. Oscillant entre dub, jam et punk, ce titre connote le dépassement des barrières culturelles si caractéristiques du groupe. Mais Rachid Taha, c’est aussi ce poète aux rimes sombres qui parle du « bled » avec nostalgie et espoir, l’espoir de revenir, un jour, au bercail. Idole de la deuxième génération de pieds-noirs, il est aussi le héros des fils de ces derniers. Violaine Schutz, journaliste free-lance et philosophe franco-algérienne n’a pas manqué de mentionner, via une publication facebook sur son mur « Je l’aimais tellement, sa musique, sa voix, sa personnalité, son aura, sa gentillesse, sa dégaine…Le pont parfait entre le poète punk et l’âme chaâbi…Et en tant que petite fille franco-algérienne dont la maman est née près d’Oran, il ouvrait l’horizon des jeunes Marseillais d’origines orientales que nous étions en montrant qu’on pouvait venir du « bled » et finir au top 50 (Carte de Séjour, Ya Rayah, Rock The Casbah) ابقى في سلام camarade ». Bien plus qu’un chanteur pop rock, Rachid Taha était une idole trans-générationnelle.

Les dignes héritiers

On pourrait directement penser au groupe Mashrouu Leila qui mixe rock occidental, riffs puissants et background oriental le tout, sur une toile de fond un peu plus pop. On pourrait aussi penser à un groupe comme Indochine qui dépasse les frontières du rock’n’roll pour atteindre une sphère plus pop, plus « variété » afin de toucher un public plus large, bref, plusieurs petits groupes des eighties/nineties, devenus aujourd’hui de véritables superstars doivent leur passion du rock à Rachid Taha.

Autre les clash, Rachid Taha s’est aussi attaqué à un monstre du be-pop, Elvis Prestley, en reprenant Now or Never. Le monde de la musique pleure une énième légende.

A noter que Rachid Taha vient de terminer un nouvel album qui sortira début 2019 sous la direction du label Believe.