Les robes de mariée par Khaoula Debira

robes-de-mariee-khaoula-debira-couv

Du haut de ses 28 ans, Khaoula Debira n’a pas peur de dire ce qu’elle pense ni d’évoquer ses projets d’avenir. Ses inspirations lui ressemblent, la tenue de ses robes et son goût pour la matière aussi. Une jeune femme déterminée et ambitieuse à l’image de sa famille, travaillant depuis toujours dans le domaine du textile.

Fort de ses savoir-faire ancestraux et notamment des broderies faites main réalisées déjà dans les années 70 avec la maison Fella, le domaine du textile en Tunisie a connu des années prospères jusqu’à ce que la mondialisation devienne un rempart à la création. Entreprises off-shores, fuites des talents vers un ailleurs plus prometteur, difficultés d’import-export, autant de raisons qui pourraient déconcerter les jeunes créateurs.

Khaoula Debira, au contraire, fait l’effort de s’engager dans un domaine qui lui tient à cœur et fait fi des obstacles liés à la concurrence.

Son diamant bleu, c’est son logo et le nom de sa marque, CARAT Couture, une maison de haute couture qu’elle souhaite à l’image de l’élégance tunisienne. Un diamant fragile et robuste à la fois qui n’est pas sans rappeler la qualité de ses créations. Khaoula a en effet misé sur la robe de mariée puisque ce marché est en perpétuelle expansion en Tunisie et synonyme d’économie prospère. Mi-motif berbère, mi-diamant, mi-poisson, son logo s’inspire de l’univers de sa grand-mère, amoureuse du tissage et fabricante de tapis depuis son jeune âge.

Cet article pourrait vous intéresser : Rencontre avec Taje Mahdaoui, un créateur de sac en cuir pas comme les autres

Quelques années plus tard, une expérience dans les ateliers de couture Chanel à Paris, un échange pédagogique avec ESMOD Paris et deux années d’enseignement du stylisme-modélisme à ESMOD, Khaoula a pris à bras le corps le projet de ses rêves : monter sa maison de haute couture. Elle se décrit comme ambitieuse et acharnée au travail, ce qui lui a permis de monter un atelier et d’y rassembler des couturières d’une autre génération qualifiées avec qui elle travaille au quotidien. Amoureuse de la matière, Khaoula Debira touche le tissu à l’état brut avant même de l’envisager sur un mannequin, elle arpente les ateliers de textiles à la recherche du bon patron, dessine chaque motif de broderie qu’elle aime et le retravaille à sa manière. Accompagnée et soutenue par sa famille, la jeune créatrice fait de sa passion un projet d’avenir en travaillant avec professionnalisme et entrain.

Khaoula Debira compte rendre publique sa marque dès maintenant, à travers les réseaux sociaux dans un premier temps. Les coupes originales et les finitions parfaites de ses robes vous donneront sûrement envie de vous marier… très vite !

Son icône mode ? Inès de la Fressange.

Une blogueuse mode ? Une libanaise à paris

Sa marque de bijoux favorite ? Shourouk

Son parfum préféré ? Baisé volé de Cartier

Une maison de mode emblématique ? Martin Margiela

Une exposition de mode ? Azzeddine Alaïa à Paris