Quand les maisons de luxe s’amourachent du sac de courses

La mode aime nous prendre au dépourvu. La preuve ? Lors de la dernière Fashion Week, une vague de sacs « folichons » a déferlé sur les podiums. Sachez qu’entre le gros tube de dentifrice –façon sac- de Moschino et le sac téléphérique de Chanel, on a réussi à repérer le sac de courses de deux marques différentes.

Cet article pourrait vous intéresser : Que peut-on bien glisser dans le mini chiquito de Jacquemus ?

Are you kidding me ?

Pas le moins du monde ! Chez Dior, le sac de courses valse entre l’esprit bon marché de Tati, le vintage d’un imprimé Vichy et la sobriété notoire de la maison Dior. Beaucoup plus « cabas » que « sac de courses », cette pièce passe facilement inaperçue. Or, chez Balenciaga, le sac de courses a été présenté tel quel : assez gros –pour pouvoir supporter toutes nos emplettes- et se rapprochant, esthétiquement, des couleurs de l’enseigne Starbucks avec un clin d’œil ironique aux labels bio, le sac Balenciaga valide tous les critères de l’ironie et devient même unisexe. Si vous êtes plus « minimaliste », Demna Gvasalia a aussi conçu un sac plus petit, arborant cette fois les couleurs de la maison Balenciaga.

Véritable effet de mode

La mode est fun et funky et c’est en (grande) partie pour cette raison qu’on l’aime. Alors même si on ne risque pas de craquer pour ces sacs de luxe à l’estampille prolo –à moins d’empocher le jackpot…un de ces jours-, on peut opter pour des sacs XXL transparents ou avec des messages, disponibles chez plusieurs marques de Fast Fashion.