@SassyKid101 ou le cool kid de la Fashion Week Tunisienne ?

Alors que la Fashion Week Menswear bat son plein avec, en prime, une armada de « boys » sapés comme des athlètes, on a décidé de zoomer sur…@sassykid101. Focus sur un « millennial » unique en son genre.

Feed purposes, keep scrolling

Une publication partagée par Gender-bender | 17 (@sassykid101) le

Cet article pourrait vous intéresser : Harry Styles, nouveau visage de la Gucci Tailoring Campaign

Repéré à la … TN Fashion Week 

Il était quasiment impossible à ce « kid » de passer inaperçu avec son look dégenré qui mime une tentative de redéfinir les frontières du masculin/féminin et son attitude faussement «canaille ». Amoureux inconditionnel de mode, le teenager, dix-sept ans au compteur, a une vision authentique et très personnelle de la mode. Au programme : jupe et confettis pour tout le monde c’est-à-dire un décloisonnement, sans complexes, des genres. Ayant grandi avec les réseaux sociaux, @Sassykid101 s’est émancipé de son milieu « originel », une famille conservatrice qui donnait peu d’importance aux subcultures, un trait que @sassy n’a pas hésité à troquer contre une soif de savoir et une curiosité sans bornes.

These public pool, bitches ain’t really mermaids 🐍 @meriam.turki 💕

Une publication partagée par Gender-bender | 17 (@sassykid101) le


Fasciné par la culture Queer des années 80, ce digital native a trouvé en Demna Gvasalia, le label Jeunes Riches Déprimés mais aussi en Marc Bolan ou encore en David Bowie des initiateurs au glam’ et des inspirateurs …inespérés. Toutefois, et outre la transgression du « genre », @Sassykid101 –on citera ce kid via son pseudo Instagram-  semble aussi nostalgique à une décennie qu’il n’a pas connue et où nuits blanches rimaient avec lunettes noires. La Factory de Warhol qui a vu naître et évoluer le Velvet Underground ou encore, le monde « héroïsant » des New York Dolls ont contribué à faire fusionner subversion et transgression afin de donner plus d’épaisseur à l’univers de @Sassykid.

Sur les pas d’Eddy de Pretto


Engagé ou artiste ? Le teenager se rapprocherait, sur le plan artistique, d’Eddy de Pretto. En effet, et loin de vouloir « changer le monde », @Sassykid101 grandit, les étoiles plein les yeux. Gribouillant deux croquis pendant un cours de maths qu’on imagine « barbant » pour le cool kid, le designer en herbe aspire à faire de sa passion une vocation. Alors et pour ne pas passer à côté du futur JW Anderson de demain, on vous donne, en exclu, le compte Instagram de @SassyKid101. Attention, les esprits bien-pensants n’ont pas de place-s- dans l’univers dérangeant, à bon escient, de @SassyKid.