« Saveurs du Cap-Bon, quand les professionnels s’y mettent ! »

Peu après le lancement de son concours culinaire réussi au Cap-Bon au mois de septembre dernier, l’association SAVEURS DE MON PAYS a organisé au début de ce mois-ci une version professionnelle de ce même concours intitulée « couscous aux saveurs du Cap-Bon II ». C’est donc du 07 au 09 avril que plusieurs professionnels ont mis à l’honneur d’authentiques recettes de couscous dans le but de préserver le patrimoine culinaire de la région.

« Couscous aux saveurs du Cap-Bon II » n’est pas uniquement un concours, c’est également une près-sélectionner pour choisir le représentant de la région du Cap-bon au 1erconcours culinaire national de la cuisine du terroir, qui se tiendra à Sfax le 22 mai, durant la foire du SMA MEDFOOD. Le concours a donc rassemblé la crème de la crème.

3 jours, 2 villes, 5 hôtels, 3 restaurants et 8 recettes de couscous,  ayant chacune son authenticité, les participants et  les professionnels étaient  tellement enthousiastes et motivés, qu’ils n’ont pas hésité à ramener du couscous de leurs propre « Öla » de maison et leurs « GHORBALES » (tamis) pour avoir la taille juste et d’origine du couscous « Akhdhar » (vert) ; c’est ainsi que s’est déroulé le concours.1

Quant aux plats, du couscous « fin d’année » (Ras el aam) de Nabeul au couscous «  Mayou » de Hammamet, le jury a eu droit à tous ces délices. Celui-ci (réparti en jury résident et jury non résident) s’est déplacé d’un restaurant à l’autre et d’une unité hôtelière à une autre, afin d’évaluer des professionnels détenant des recettes de couscous authentiques du Cap-bon, sur leurs sites d’exploitations habituels,  et  juger de  leurs maîtrise des produits du terroir et l’authenticité de leur héritage ….l’autre facette de notre culture au service du tourisme.

2

Finalement, Le premier prix a été attribué au « Couscous Mayou », spécialité Hammametoise, présenté par l’hôtel AL HAMBRA et confectionné par  le Chef Najia ZAGHOUANI, qui sera prise en charge par l’association SAVEURS DE MON PAYS, lors du concours national le 22 mai à Sfax.

L’authenticité a encore triomphé et les professionnels sont désormais plus avides  pour  sauvegarder le patrimoine culinaire régional et national !