Scoop fashion: La pop culture s’invite chez Zara et nous replonge en enfance!

On a saisi le nouveau concept de la mode: nous replonger en enfance parce qu’un break s’impose dans un monde devenu un peu trop sérieux. Esprit fanzines chez Moschino, cartoon détourné chez Chanel via une vidéo où on voit Cara Delevingne en cool-kid-super-girl, poursuivant Gabrielle, le sac iconique de la maison… grâce à un skate magique, ou encore la Reine Rouge et autres lubies enfantines de Schiaparelli qui nous font penser à une Alice au pays des merveilles ultramoderne… Bref c’est officiel: la mode prônerait le syndrome de Peter Pan. Enfance nous revoilà !!

Semblant brandir le fameux slogan « don’t grow up it’s a trap« , la marque ibérique Zara a elle aussi fait d’une enfance pop’n’gum son thème de prédiction.

Ainsi, trois illustrateurs locaux: Ricardo Cavolo, Mercedes Bellido et Mario De Santiago avaient pour tâche de « ravigoter » l’esprit branchouillard et déjà-vu de l’enseigne. On voit ainsi des crocos et des tigres dans la veine de Basquiat se mêler à des influences plus surréalistes pour converger vers  des gribouillages délicats, mièvres et mimant tout l’imaginaire enfantin mais non sans détours. Ces pièces disponibles en édition limitée deviennent le subterfuge d’une clientèle toujours à l’affût du dernier « must have »  mais qui n’a rien perdu de son âme de gosse. Craquage garanti, non coupable et  énorme coup de cœur pour cet élan de créativité valorisé par une marque qui fait de la « mode pour tous ». Autre point positif: la démocratisation d’une pop culture sans cesse renouvelée et ce, même après l’ère Warhol.

Sinon, on a beau avoir cherché un petit « couac », on n’en a pas trouvé.

Cet article pourrait vous intéresser : Pop it : ou quand la mode s’encanaille et se popularise !

 

Cet article pourrait vous intéresser : Exposition « Mémoire de Tunisie en Pop Art » De Sarroura Libre