Au secours ! Je perds mes cheveux comment y remédier !

Curly haired woman, fashion type portrait

Il n’y pas à dire, notre belle tignasse, c’est quand même un super atout beauté ! Du coup, quand on commence à voir que nos cheveux perdrent en volume et à constater qu’il y en a un sacré paquet qui reste collé à la brosse, ça ne nous ravie pas, loin de là ! Allez, il faut vite trouver ce qui cloche !

via GIPHY

Perte des cheveux : pourquoi ?

chute-de-cheveux-1050x700

Nous perdons chaque jour environs une cinquantaine de cheveux et c’est tout à fait normal! Tout comme les cellules de notre peau, nos cheveux se renouvellent ; certains meurent pour laisser la place à ceux qui naissent. De fait le cycle d’un cheveu est d’à peu près une quarantaine de jours, c’est d’ailleurs la raison pour laquelle, on ne peut savoir si un traitement a été efficace en deçà de ce délais. Nos cheveux sont donc vivants, et nous en perdons tous les jours, sans pour autant le remarquer. Mais il arrive qu’on le remarque plus : notre oreiller, notre brosse et même la baignoire en sont jonché. Là, il faut se pencher sur les causes, qui peuvent être multiples et varient selon l’âge, le sexe, l’héritage génétique, et le rythme de vie.

via GIPHY

Chute passagère ou chute durable

Il y a différentes raisons à la chute de cheveux. Certaines sont liées à des cycles. C’est le cas de celui des saisons. D’ailleurs, vous avez certainement remarqué qu’à l’arrivée de l’automne, notre volume de cheveux a tendance à diminuer. L’arrivée du froid, le changement brusque de température et d’humidité fait que l’on perd environ une centaine de cheveux par jour ! Mais cette perte ne dure généralement pas plus que quelques semaines, et tout redevient normal une fois que notre corps s’est habitué à son nouveau rythme. Il y a aussi le cycle menstruel qui agit négativement sur nos beaux cheveux. Oui, dame nature n’est pas forcément douce avec nous, et tout notre corps se trouve chamboulé par nos ragnagnas ! Mais là encore, tout redevient normal après quelque temps. Les médecins expliquent qu’il ne faut s’inquiéter d’une chute de cheveux que si ça dure plus de trois mois. C’est là qu’on l’appelle chute durable, et c’est un motif de soins particuliers, voire de consultation.

via GIPHY

C’est moi qui ai fait ça !

Avant de courir vers la parapharmacie la plus proche pour en dévaliser le rayon soins antichute, pensons à nous  tourner vers notre hygiène de vie. Comme on l’a dit, nos cheveux c’est comme notre peau. Ce sont aussi des cellules vivantes dont la constitution est quasi-similaire à celle de l’épiderme. Donc, le tabac, le stress, la junk food et le manque de sommeil agissent aussi dessus. Vous l’aurez certainement remarqué, dès que la période des exams approche ou que vous subissez une forte émotion négative et prolongée, hop : les cheveux sont raplapla, plus gras, et perdent en volume ! Bien sûr que les produits de soins peuvent aider, qu’ils soient locaux ou en forme de compléments alimentaires. Si on opte pour des soins locaux, on préfère des lotions qui, contrairement aux huiles ne les alourdiront pas –ce qui aurait tendance à en accélérer la chute. Mais prendre soin de ses cheveux, ça passe aussi par des soins à votre personne !

Idée shopping :