C’est officiel, l’addiction aux selfies est reconnue comme maladie mentale !

Avez-vous déjà entendu parler de la « selfitis » ? Non ? Pourtant, il est n’est pas impossible que vous en soyez atteinte ! Oui, « atteinte », le mot est dur mais justifié étant donné qu’une étude scientifique l’a reconnu comme maladie mentale… on vous dit tout !

 

Que celle qui n’a jamais pris de selfie de sa vie, nous jette la première pierre ! Le selfie nous envahi, il suffit de jeter un petit coup d’œil sur notre galerie d’images pour voir qu’entre deux photos de chats (avouez !) il y a au moins un selfie !

C’est un fait, de nos jours les selfies font partie intégrante de notre quotidien. D’ailleurs, cela prend tellement de place qu’une étude sérieuse publiée par l’International Journal of Mental Health and Addiction, a décrété qu’il s’agissait bel et bien d’une maladie mentale ! Et ça ne s’arrête pas là ! En effet, l’addiction au selfie a été affublée d’un nom « scientifique » : le « selfitis ».

 

Une étude qui soulève un lièvre ! 

Selfie-Description-670x270

Il faut tout d’abord savoir que les selfies tuent ! C’est d’ailleurs pour cette raison que l’étude s’est imposée d’elle-même aux chercheurs. Ainsi, l’université de Nottingham Trent au Royaume-Uni et la Thiagarajar School of Management en Inde ont jumelés leurs efforts pour mener à bien l’expérience.

Les chercheurs se sont donc focalisés sur l’analyse de l’état d’esprit de 400 personnes en Inde. Pourquoi l’Inde nous diriez-vous ? Tout simplement parce que sur les 30 personnes qui ont connu la mort en 2017 à cause d’un selfie qui a mal tourné, 14 se trouvent en Inde…

Les chercheurs ont d’abord analysé les facteurs qui sont susceptibles d’entraîner l’addiction au selfie, puis ils ont soumis les participants à une série de vingt propositions. Le principe était simple ; noter sur une échelle de 1 à 5 la pertinence des phrases proposées par les chercheurs.

 

Le selfitis : une maladie mentale avec trois degrés d’addiction !

maxresdefault (2)

Il s’est ainsi dégagé de cette étude trois degrés d’addiction :

  • Une addiction à risque : cela consiste à prendre des selfies au moins trois fois par jour sans les poster sur les réseaux.
  • Une addiction sévère : il s’agit de prendre des selfies au moins trois fois par jour et de tout poster sur les réseaux.
  • Une addiction chronique : où il est question d’envie incontrôlable de prendre des selfies, à longueur de journée et de poster le tout sur les réseaux sociaux plus de six fois par jour.

 

C’est donc en se basant sur ces cas critiques (et non isolés) que les chercheurs ont conclus que le selfitis était une véritable maladie mentale ! Et vous qu’en pensez-vous ? Êtes-vous addict aux selfies ? Si oui, pensez-vous que cela soit réellement une maladie mentale ?