Septembre, la rentrée et « LES AUTRES »

Chaque année c’est pareil, septembre est là et fatalement, la rentrée aussi ! Impossible d’y échapper, tout nous le rappelle. Les vitrines de magasins changent et troquent les maillots de bain contre de stricts tailleurs pantalon. Les grandes surfaces nous assomment de leurs catalogues remplis de cahiers, cartables et autres ordinateurs à prix imbattables.

Les plages et les hôtels se vident. Les soirées de mariage qui explosaient les records de décibels cet été se font plus rares.

rentrée-larme-triste

Comme une évidence, l’heure est au changement et aux nouvelles résolutions. Il semblerait que la nuit du 31 aout au 1er septembre ait quelque chose de magique.

Des phénomènes bizarres se produisent : alors que la température n’a pas baissé d’un degré, certains ont d’ores et déjà abandonné leur bermuda au profit d’une paire de jeans ou pire, d’un pantalon ! D’autres, comme investis d’une force inexplicable, se mettent au sport ou arrêtent de fumer. Et même ceux qui n’ont réussi qu’à poser deux jours de congé de tout l’été, préparent activement cette rentrée.

Pourtant, dans une dimension qui semble être tout autre, on retrouve « LES AUTRES ».

« LES AUTRES » sont ceux qu’on croise souvent les veilles de rentrée alors que nous nous dépêchons de rentrer chez nous. Il paraitrait qu’ils investissent mystérieusement les lieux branchés laissés à l’abandon par les vacanciers ayant repris un rythme dit « normal ».

Ce sont eux qui également profitent des prix imbattables des hôtels et de la soudaine tranquillité des lieux.

Dans les supermarchés, on les voit se baladant nonchalamment au rayon crème solaire sans se soucier de la rupture de stock des stylos quatre couleurs. On les reconnait facilement à leur air détendu au milieu de tout ce stress.

Mais qui sont donc ces personnes intrigantes pour qui le mot rentrée ne veut rien dire ?! Il se murmure qu’ils n’ont ni travail, ni cours.

septembre-rentrée-pas-envie

On ne sait pas exactement qui ils sont vraiment finalement. On n’a jamais l’occasion de les croiser car ils sont différents et nous, trop occupés par nos courses de dernière minute, nous sommes beaucoup trop pris pour enquêter.

Mais une chose est sûre, au milieu de ce tourbillon de septembre, c’est fou ce qu’on les envie !

Bonne rentrée à tous !