Séries féminines à regarder ou re-regarder cet été

Je ne sais pas pour vous, mais moi, je suis une dévoreuse de séries télé, je ne peux pas m’en passer, j’en regarde une vingtaine de tous les genres chaque année, je suis complètement accro, je ne peux pas m’arrêter ! Et dans cet océan il arrive que je tombe sur des séries où les personnages principaux sont des femmes au caractère bien trempé, et rien qu’en les regardant je sens le niveau de « girl power » monter en moi. Ici 4 séries coup de cœur féminines, féministes, sans aucune niaiserie et qui mettent du baume au cœur.

Cet article pourrait vous intéresser : Les 8 séries françaises qui valent le coup (malgré tout)

La série badass : Big Little Lies

Un casting 5 étoiles pour cette mini-série de HBO (7 épisodes), avec Nicole Kidman, Reese Witherspoon, Laura Dern, Shaileene Woodley et Alexander Skarsgard. Basée sur le livre éponyme de Liane Moriarty, les événements se passent à Monterey, une banlieue calme et chic en Californie, un meurtre est commis, et commence la dissection de la vie des personnages entre ragots, rumeurs et secrets.

Big Little Lies nous rappelle un peu Desperate Housewives mais elle a un côté plus accessible, on se reconnait plus facilement dans les personnages de Madeline (Reese) la boule d’énérgie qui défends ses amies bec et ongles et ne se laisse jamais marcher sur les pieds, Celeste (Nicole) la femme abusée, Jane (Shaileene) la nouvelle arrivée, mère courage, et Renata (Laura) la boss mom ambitieuse. On est témoins de la solidarité qui nait entre ses dames,de leur vies mouvementées, de leur rivalités…et une fin explosive ! Tout ça est traité dans la simplicité et sans fioriture Hollywoodienne exagérée. Le jeu des acteurs est juste, la bande son une perfection, mention pour la reine du cool Zoe Kravitz qui reprends Don’t de Elvis Presley et lui insuffle beaucoup de douceur (papa Lenny doit être fier).

P.s : vous allez craquer pour les enfants de cette série, le petit charmeur Ziggy et Chloé au gout musical impeccable.

via GIPHY

La série culte anticonformiste: Girls

Lena Dunham, Zosia Samet, Allison Williams, Jemima Kirke et Adam Driver (le Kylo Ren de Star Wars en personne) forment le casting de cette série devenue cultissime, avec 6 saisons (la saison finale a été diffusée en Avril 2017). Créée par la controversée Lena Dunham, elle s’inspire de sa vie d’écrivaine/journaliste débutante à New York, avec ses trois meilleures amies : Marnie la sérieuse, Jessa la bohème et Shoshanna la naïve.

Elles ont la vingtaine, et on suit leur vie, leur évolution et leur passage à l’âge adulte sur un ton très réaliste…une série brillante, générationnelle, et crue par certains moments. On est loin de Carrie et co et leurs Manolo Blahnik et jobs glam et stables ! Là on parle d’instabilité professionnelle, précarité financière, de sexualité, d’amours compliquées, de peur, de crises identitaires et existentielles.

via GIPHY

La similitude qu’a la série avec la vie de millions de jeunes filles est ce qui la rends culte, on se retrouve forcément dans l’un des personnages, ou dans les évènements, certes elle ne fait pas rêver, on ne bave pas devant les tenues fantaisistes de ces demoiselles comme on fait pour Sex and the City ou Gossip Girl, mais on est inspirées par leur sagesse, leurs folies,leurs questionnements , ces Girls sont tout simplement nous !

La série choc : The Handmaid’s Tale

Fraichement arrivée, une première saison de 10 épisodes, une deuxième a été commissionnée. The Handmaid’s Tale (La Servante écarlate en VF) est basée sur le livre de l’écrivaine canadienne Margaret Atwood. Avec Joseph Fiennes, toujours aussi classe, Elisabeth Moss (la Peggy Olson de Mad Men), Alexis Bledel et la découverte hot : Max Minghella.


Les évènements prennent place dans un monde post-guerre où un régime totalitaire rétrograde est instauré, Gilead (les U.S rebaptisés) est une nation ou les femmes sont reléguées au deuxième plan. Selon les nouvelles lois elles sont devenues totalement dépendantes des hommes, c’est un monde qui a déclaré la guerre contre les femmes en se basant sur la religion, ce qui rappelle étrangement certains pays du Golfe et c’est là la partie choc de la série !

via GIPHY

On sent qu’elle est très proche de la réalité, que notre monde pourrait basculer d’un coup et qu’on peut se retrouver dans cet univers. Cette série met mal à l’aise, elle est parfois difficile à regarder, mais on admire la solidarité qui nait entre les Handmaid’s, ces femmes forcées à devenir mères porteuses pour les hauts fonctionnaires de l’état, qui n’arrivent plus à procréer. Dernièrement la marque Vaquera a créé une collection qui reprends et détourne les codes de la série (le rouge écarlate, le blanc, les oranges…) Bref,une série vraiment inratable.

La série qui fait rire (jaune) : Fleabag

Série britannique de six épisodes diffusée en 2016, menée par Phoebe Waller-Bridge : que des noms inconnus, pas un succès mondial, mais une vraie perle cette série ! L’humour britannique est toujours subtil et acéré et cette série en est une démonstration.

Fleabag est une fille intelligente, cynique, sarcastique à l’extrême, à sexualité débridée et à la vie amoureuse chaotique, en fait, toute la vie de Fleabag est chaotique, et on le découvre petit à petit. Sous l’humour noir il y a de la douleur, des déceptions et la perte d’êtres chers. Elle a ouvert un café-resto avec sa meilleure amie qui est un ratage monumental, elle a une sœur parfaite et control-freak qui la rabaisse, un amant, un copain qu’elle adore torturer, un papa absent avec une nouvelle épouse artiste qui ne s’entend pas du tout avec Fleabag.

via GIPHY

On la suit dans les méandres de sa vie, ses cuites, ses fautes, ses moments de faiblesse, son auto flagellation tout cela en 6 épisodes qui nous laissent à bout de souffle à coup d’émotions contradictoires car on passe du fou-rire aux larmes en un instant. Un vrai coup de cœur pour cette petite série excellente sur tous les niveaux !