Seyf Dean graine de folie , graine de génie

Diversité, Excentricité, Extravagance ainsi que tous les mots du vocabulaire qui signifient « différence »  pourraient  qualifier le jeune fashion designer tunisien Seyf Dean. Ainsi tout a commencé lorsque,  Seyf Dean Laouiti a vu le jour dans une famille comme qui dirait atypique : un père tunisien et une mère taïwanaise. C’est vrai qu’un arabe aux yeux bridés ça ne court pas les rues !

Très tôt Seyf prend conscience de la richesse que ses origines diverses ont pu lui apporter ; il se donne pour mission de ne jamais se dissoudre dans la masse. Tout d’abord par son cursus scolaire original et brillant, qu’il entreprend dans deux écoles de mode à renommée internationale : ESMOD tunis et ESMOD pékin en parallèle.

Mission accomplie haut la main et réussite professionnelle à la clé : Aujourd’hui il est un artiste passionné et un entrepreneur hors paire ; éditeur en chef de son propre magazine, styliste, et directeur artistique de sa propre marque de vêtements « Narciso by Seyf Dean Laouiti ».

Aujourd’hui Seyf Dean pense qu’il ne suffit pas de créer un vêtement, encore faut-il lui donner un souffle, une vie, une histoire, Ses travaux sont une réelle mise en abyme.

Son ambition n’est pas celle de seulement assembler des tissus et en faire un habit mais aussi de le mettre en scène, l’intégrer dans un tableau. Pour cela, il n’hésite pas à se mettre en avant lui-même et à utiliser son propre corps comme rouleau de parchemin : c’est sur son compte Instagram que ses photos shoots nous rappellent à quel point la borne entre la folie et la beauté est ébranlable et nous ne pouvons être que sous le charme.

Son inspiration ?  Tout d’abord asiatique au travers de deux styles distincts : le « kawaii » (mangas japonais, tatouages les imprimés grossiers le volume)  et le « layering » (superposition de matières de tissus et de vêtements), sans oublier bien sure la sublime rose, qui n’a cessé d’ornementer ses pieces.

Seyf Dean et malgré ce grain ostentatoire de génie, arbore une personnalité modeste et une amabilité qui font le bonheur de son entourage notamment sa fiancée l’une de nos modeuses préférées Hend Jebali et avec laquelle il entreprend la plupart de ses projets.

C’est ainsi que lors de cette dernière édition de la Fashion Week tunisienne que le créateur a su encore plus nous surprendre :  la  mission qu’il s’est auto-attribué d’être un précurseur, un pionnier, en fait  le premier styliste à travailler en étroite collaboration avec un industriel textile.

Ainsi c’est la marque de prêt à porter pour femmes Sasio fait appel à Seyf afin de créer une capsule intitulée « Emotion by Sasio feat Seyf » et dont les pièces feront le défilé de la marque de la semaine de la mode 2018.

C’est ainsi que lors de cette expérience tout à fait inédite en Tunisie qu’il a commencé tout d’abord par  collecter les basiques que la marque a su tout au long de son existence fournir à la femme tunisienne active et moderne : blazer, jupe taille haute, chemise et sac basiques….

L’idée de Seyf Dean est de partir lui-même à l’aventure et de vivre en introspection une nouvelle expérience en partant sur un style tout à fait différent de celui avec lequel nous l’avons toujours connu : cette fois pas de layering ni de kawaii mais une collection minimaliste avec des looks total blanc un clin d’œil flagrant à l’œuvre du dadaïste  Kasimir Malevitch « carré blanc sur fond blanc ». les tenues accessoirisées de masques blancs posés sur la tête ont « dépersonnifié » les mannequins : lors du défilé les spectateurs ont eu une impression quasi troublante de voir la même chose mais en totalement différent !

Bien sur sans laisser trop le côté artistique décalé éloigner le produit exposé de l’esprit de la consommatrice moyenne : Seyf veut habiller la femme en lui créant des looks stylés mais qu’elle peut porter à l’occasion adéquate : c’est pour cela qu’il a choisi d’intégrer toutes sortes d’accessoires des ceintures des bananes des boots socks et collants chaussures grande tendance du moment.

La pièce maitresse étant la robe chemise star unanime de ce printemps été 2018.

Une collection touchante ; Jamais on aurait cru que le blanc à lui tout seul pouvait dégager autant d’émotion et c’est d’ailleurs à cette collection éponyme qu’un tonnerre d’applaudissements a éclaté.


Le jeune créateur aura sûrement de beaux jours devant lui car dans sa fougue et passion c’est à la mode tunisienne qu’il veut le plus donner de lui-même.