Sonnez les matines: Le shopping serait excellent pour la santé !

sonnez-matines-shopping-serait-excellent-sante

Non ceci n’est pas un énième post instagram d’une énième accro du shopping, ni même une réplique culte de Rebecca Bloomwood mais le résultat d’une étude scientifique (très) sérieuse. Si on connaît déjà les vertus « physiques » du shopping (brûler des calories en claquant son fric à tout va et sans aller à la gym), inlassablement exposées à notre banquier, ce dernier risquerait de péter un câble en apprenant que YES, le shopping a des vertus thérapeutiques.

Cet article pourrait vous intéresser : Alerte budget: shopper malin, c’est possible ?

Explication

Une étude publiée dans les colonnes du Journal of consumar affairs a démontré qu’il y avait un lien entre la peur de l’au-delà (de la mort et de tout ce qui s’en suit) et le …shopping ! Pour ce faire, des chercheurs ont divisé des cobayes humains en deux catégories: les accros du shopping et les autres, puristes de la dépense (comme notre banquier). Le but ? Ces volontaires devaient dresser la liste de leurs envies shopping avant de mourir. Evidemment, les dépensiers se sont lâchés, optant ainsi pour un carpe diem très philosophique ou pour un simple « on crève demain, autant en profiter » (adage de toute personne sur la dèche à force de shopper in-utile). En revanche, les ascétiques du porte-monnaie étaient tellement obnubilés par la « mort » (simulée dans le but de l’étude) qu’ils n’ont pas pu « décompresser ».

via GIPHY

Mais pas demain parce qu’il y a boulot !

Bilan des courses ?

Claquer son fric ferait du bien au moral ! Mieux encore: plus on dépense et plus on purge. Adieu petits tracas du taffe, adieu blues post-rupture, adieu kilos en trop (?) bref, shopper ou prendre du Prozac, c’est (presque) kif kif, parole d’un psy pas très économe !

via GIPHY

Sinon, on se rue quand chez Zara pour faire du shopping?