By Sôa : Sonia Ayed, une jeune designer passionnée de haute couture qui promet …

Passionnée de dessins et de stylisme depuis toute petite, la jeune designer de By Sôa, Sonia n’a jamais résisté à l’envie de personnaliser ses vêtements. Gouache, tâches de peinture, javel, déchirures, rajout de boutons, de pompons, tout était bon pour faire d’un simple pantalon une pièce unique révélant son talent.

by-soa-sonia-ayed-styliste-atelier-creatrice-3

Pendant que ses camarades se concentraient sur la leçon, la jeune demoiselle elle, s’amusait à redessiner tout ce qui lui passait sous le nez. Une fois le bac en poche, elle était déjà clairement décidée sur les études qu’elle voulait entamer : ESMOD Paris. Des études passionnantes nous raconte-t-elle, mais très stressantes de par le rythme frénétique des jurys et rendus. Pour prendre du poil de la bête, rien de mieux que de faire des stages brillants au sein d’agences de grandes renommées. Ainsi, la jeune Sonia ne reculera-t-elle pas devant plusieurs opportunités pour booster sa carrière et se présentera en tant que jeune stagiaire à « Citymodels Paris ». Celle-ci est une agence spécialisée dans la création de portfolios des plus grands mannequins dans le monde. Sonia travaillant dans le graphist art departement, a eu l’occasion de créer le portfolio des mannequins suivantes : Inna Zobova, Wendy Dubbeld, Victoria Laufer, Daria Osipova.

by-soa-sonia-ayed-styliste-atelier-details-fleur-robe

Ensuite, la créatrice de la marque by Sôa sera recrutée pour un long stage de fin d’études au bureau de presse de Catherine Miran à Paris. Elle y habillera les personnalités publiques vues à la télé, les présentatrices du journal de France 2, et celles de la météo. Pour vous citer quelques noms, elle habillait Laurence Ferrari et Leila Bekhti. Sans oublier qu’elle a eu la chance lors de ce stage, de choisir les tenues des mannequins qui posent pour les magazines les plus populaires au monde, à savoir Elle, Vogue et Cosmopolitan.

by-soa-sonia-ayed-styliste-atelier-robe-bleu-details

 

Aujourd’hui, la jeune Sonia Ayed, du haut de ses 28 ans, fait déjà parler d’elle grâce à son travail appliqué et à ses créations de haute couture créees et confectionnées avec tout l’amour du monde pour sa marque by Sôa. Aussi a-t-elle attiré notre attention et avons-nous voulu la rencontrer dans son atelier situé à Marsa plage (collé au restaurant « La Dokkana »).

FFD : raconte-nous tes débuts en Tunisie …

Au début, j’ai commencé par faire du prêt-à-porter de luxe en confectionnant des robes de soirées. Chaque cliente qui venait à mon atelier me demandait soit d’ajuster la robe à sa taille, soit d’ajouter un détail, soit de mettre plus de strass… Au final, je me suis retrouvée à faire du sur mesure plus que du prêt-à-porter. Je me suis donc rendue à l’évidence :

Il valait mieux pour moi de faire du sur mesure dès le départ …

by-soa-sonia-ayed-styliste-atelier-robe-rouge

FFD : quelle est ta première création ?

On peut dire que j’ai eu l’énorme chance de commencer avec une cliente exceptionnelle. Une jeune femme est venue me voir après m’avoir découverte sur Facebook pour que je lui confectionne sa robe de mariée. Elle est venue avec une photo de la robe de ses rêves, et m’a dit : « je te fais entièrement confiance pour me créer une robe aussi simple et élégante que celle-ci et je viendrais à l’heure à chaque essayage. » Elle m’a tellement encouragée par son attitude que je lui ai donné le meilleur de moi-même avec grand plaisir. Le challenge était de taille puisqu’il s’agissait de la robe la plus importante qu’une femme puisse porter…

by-soa-sonia-ayed-styliste-atelier-robe-mariges

FFD : Quelle est ta phase préférée du travail ?

Chaque phase a son charme mais en tant que designer je ne peux m’empêcher d’avoir un penchant pour le stylisme car il s’agit de la conception de la robe. Toutefois, j’aime également le modélisme car c’est à ce moment du travail que mes créations prennent petit à petit forme. Nous travaillons en équipe avec mes modélistes et veillons scrupuleusement au suivi exact du modèle dessiné de nos robes. C’est bien beau de dessiner mais le plus important est de réaliser avec exactitude nos dessins. Je vérifie toujours méticuleusement chaque détail afin de garantir une excellente finition.

by-soa-sonia-ayed-styliste-atelier-robe-blanche-details-ceinture

FFD : Quelles sont tes sources d’inspiration ?

Je puise mes idées à partir des plus grandes marques de haute couture mais tout peut se transformer en source d’inspiration. Il m’arrive parfois d’aller à la mercerie, et rien qu’à la vision de perles, de strass et de pierres, une image me vient en tête et j’en fais un croquis. Même un simple haut Zara peut me donner des idées… Je me dis, si je lui rajoute quelques shwarovskis, et si les manches deviennent en tule et si, et si…

by-soa-sonia-ayed-styliste-atelier-fleur-robe

FFD : Quels sont les principes avec lesquels tu travailles ?

Premièrement, je tiens à créer des pièces uniques pour mes clientes afin d’assurer l’exclusivité de chaque robe. Chaque femme est unique et donc chaque robe doit rester unique. Ensuite, je tiens à mon image de marque et à ma griffe personnelle. Les gens viennent me voir parce qu’ils ont été habitués à mon style simple et fin à la fois, je dois donc rester fidèle à ce style.

Surtout, je suis très exigeante en matière de tissus et je ne peux me permettre de confectionner des robes avec des tissus dont la qualité ne m’inspire pas confiance. Je ne travaille qu’avec les tissus nobles de haute couture telle que la dentelle de calais, la tule, la tule brodée, la broderie, le satin de soie, le satin duchesse, la mousseline, l’organza de soie.

by-soa-sonia-ayed-styliste-atelier-details-dos-robe-marie

Enfin, ce travail est une véritable passion pour moi et je me suis promis de travailler toujours avec amour mes créations. J’ai fait le choix de la qualité au détriment de la quantité. Il m’est arrivé bien des fois de refuser des robes, faute de temps, car je prends des commandes limitées par mois. Je ne veux bâcler aucune phase, y compris le premier contact avec ma cliente.

Sans oublier un dernier principe et non des moindres chez by Sôa: le client est roi. Chaque femme qui vient me voir pour que je lui crée une robe a le droit d’exiger tel et tel détail tant que nous ne nous éloignons pas de mon style fin et simple. J’ai dû renoncer à créer ex nihilo mes robes. La réalité nous rattrape toujours : nous vivons dans l’ère de l’image, chaque femme vient avec une photo en main de la robe de ses rêves …

Et le rôle de by Sôa est de réaliser son rêve autant que possible …

© photos : Photographed by Neila Photography for by Sôa