Stefano Gabbana et Domenico Dolce condamnés en appel à 18 mois de prison !

Les deux stylistes italiens Stefano Gabbana âgé de 55 ans et Domenico Dolce, 51 ans, poursuivis pour fraude fiscale estimée à 200 millions d’euros, ont été condamnés par la cour d’appel de Milan à un an et 6 mois de prison!

Cette nouvelle qui a été annoncée  par les médias italiens mercredi dernier le 30 avril 2014,  a bouleversé le monde de la mode, les fashionistas et bien évidemment les fans de la grande marque Dolce & Gabbana.

Ils ont été reconnus coupables d’escroquerie aux dépens de l’Etat italien et pour des inexactitudes dans leurs déclarations de revenus.
Les problèmes commencent à survenir en 2004, quand les acolytes vendent la marque Dolce & Gabbana à l’entreprise de design Gado SRL située au Luxembourg.

Ce geste a été officiellement considéré comme un moyen d’éviter de payer les taxes d’entreprise en Italie en 2008 par les autorités italiennes.
Stefano Dolce et Domenico Gabbana n’ont pas arrêté  de nier ces faits, ils ont finalement été condamnés en première instance pour fraude fiscale le 19 juin 2013.

Et pour protester contre cette condamnation, la marque a fermé ses neuf  boutiques à Milan, les portes des magasins fermés en signe de contestation portaient le slogan « Fermé pour indignation » ,accompagné d’un article de journal déclarant que la marque D&G n’est pas la bienvenue à Milan.

Les deux cent cinquante employés continuaient  à   être payés pendant les jours de fermeture. Toutes les boutiques ont ouvert à nouveau quelques jours plus tard.

La décision de juin dernier a été confirmée mercredi dernier par la Cour d’appel italienne et réduite à 18 mois de prison.