Syndrome du cœur brisé : quand une peine de cœur peut vous tuer…

« J’ai le cœur brisé » avons-nous coutume de dire après une forte déception ! Cette drôle de douleur dans la poitrine lors d’une rupture ou d’un deuil, peut parfois être fatale. Elle porte même un nom qu’on pourrait qualifier de mignon, s’il n’était pas si barbare : le « syndrome du cœur brisé »

Nous avons toutes vécu cette rupture qui a brisé notre cœur en mille morceaux. Cette envie de crier, de pleurer et cette douleur dans la cache thoracique que l’on pourrait presque apparenter à un début de crise cardiaque. Et bien figurez-vous qu’il ne s’agit pas d’une image car la déception sentimentale peut avoir de vraies répercussions sur votre cœur !

le-syndrome-du-coeur-brise-01

On l’appelle le « syndrome du cœur brisé » et il se déclenche après un stress émotionnel (tél qu’un décès ou une rupture insurmontable) provoquant une défaillance cardiaque ! Le syndrome du « cœur brisé » se manifeste telle une crise cardiaque ; douleurs thoraciques (dans 75% des cas), essoufflement (dans 50 % des cas) et syncope (dans 10 % des cas).

Un cœur c’est fragile et les sentiments sont parfois tellement forts, qu’on pourrait croire que l’esprit donnerait l’ordre au cœur de ne plus battre, d’arrêter toute activité pour qu’enfin cesse la douleur.

le-syndrome-du-coeur-brise-02

Ce syndrome est essentiellement observé chez les femmes ménopausées c’est peut-être d’ailleurs pour cette raison que certaines veuves ne survivent pas à leur époux…

Et si vous êtes septiques, voici une petite vidéo mettant en scène « un cœur brisé »… vraiment !