Talan, des débuts gagnants pour le mécénat en Tunisie

Il n’est plus rare de voir les grandes entreprises et multinationales s’engager pour le dialogue des cultures et le renforcement des politiques culturelles du Moyen Orient et du Maghreb. L’entreprise Talan et son Président M. Mehdi Houas s’inscrivent aujourd’hui dans cette dynamique en mettant l’accent sur la thématique de l’actualité, à l’occasion de la troisième édition de l’expo Talan « 3ajel – Le temps réel ».

Dans cette exposition, 37 artistes venus de tous horizons ont été regroupés par deux commissaires d’exposition, Marc Monsallier et Aïcha Gorgi. Venus de Palestine, du Cameroun, du Mali, de Tunisie, d’Algérie, de Turquie, de Pologne et du Congo, chaque artiste défend sa vision de l’actualité à travers l’abstraction ou la figuration. Pour ne citer qu’eux, le franco-marocain Mounir Fatmi, le congolais Gastineau Massamba et l’algérien Sadek Rahim ne sont pas passés inaperçus. Saluons l’initiative de Talan d’avoir ramené des artistes africains ici. L’exposition est à découvrir dans les locaux de l’entreprise Talan, Rue de l’énergie solaire, à la Charguia 1, du 30 mai au 10 juin 2016.

De nombreuses entreprises soutiennent aujourd’hui la création contemporaine et parfois même créent de toute pièce leur collection privée afin d’apporter des solutions concrètes à l’émulation artistique de leur ville ou de leur région. Ce passage à l’acte s’inscrit dans une volonté de développer des stratégies créatives à long terme qui apporteront une nouvelle ambition pour la culture tunisienne et son élan entrepreneurial.

Total agit en faveur des pays en voie de développement, se concentrant sur l’avenir et sur les répercussions qu’auront le Printemps Arabe dans les trente prochaines années à venir. La Fondation du Tunisien Kamel Lazaar est aussi une référence dans le domaine puisqu’elle développe des actions culturelles dans les pays d’Afrique du Nord, notamment à travers le projet « JAOU ». L’aide à la création peut venir également d’initiatives privées et individuelles, comme celle de Luciano Benetton qui, en 2014, a collecté plus de 210 artistes tunisiens dans un seul ouvrage.

Soutenir un projet culturel et investir dans des concepts uniques comme l’exposition Talan permet de tenter à une petite échelle de promouvoir l’explosion culturelle tunisienne exercée par les différents artistes depuis quelques années en encourageant le développement de la jeune génération.

Plus d’informations sur l’événement sur talan.fr