Taylor Swift croque la pomme d’Apple à plein dents

La petite chanteuse de 21 ans, Taylor Swift, vient de défier le géant Apple, et vous savez quoi ? C’est elle qui a eu gain de cause !

L’histoire commence quand l’entreprise multinationale américaine Apple décide, à une semaine du lancement d’Apple Music, de ne pas rémunérer les artistes, les compositeurs et les maisons de disques, pour leurs chansons qui sont déjà écoutées en ligne gratuitement, et ce, pendant la période d’essai de trois mois.

Le nouveau service de streaming musical Apple sert à la lecture des tracks sans téléchargement.

taylor-swift-croque-la-pomme-d-apple-a-pleine-dents-01

Une nouvelle politique qui ne passera pas sous silence, car c’est Taylor qui va monter au créneau et tenir tête à Apple. Dans une lettre ouverte adressée à l’entreprise, la jeune chanteuse décrit ce pas comme « Choquant, décevant et totalement contraire à cette entreprise historiquement généreuse ». Elle poursuit : « Nous ne vous demandons pas des iPhone gratuits. Ne nous demandez pas de vous fournir notre musique gratuitement ».

Ainsi réagissant, la star affirme qu’elle ne se bat pas pour elle-même mais surtout pour l’intérêt des jeunes artistes. Elle travaille « sur son cinquième album et peut subvenir à ses besoins, ceux de son groupe, de son équipe en faisant des concerts ». Alors que « le nouvel artiste ou le groupe qui vient juste de sortir son premier single … ne sera pas payé pour son succès ».

taylor-swift-croque-la-pomme-d-apple-a-pleine-dents-02

La plus grosse vendeuse de disques en 2014 n’a pas longtemps attendu. Elle a reçu illico presto un coup de fil d’Apple pour lui annoncer qu’elle avait raison et que l’entreprise est revenue sur sa politique tarifaire.

Et voilà que grâce à cette affaire Taylor Swift passe pour l’artiste la plus « virtuellement » engagée de l’industrie musicale !