Crush beauté : The One de Dolce and Gabbana

The One

L’alchimie des sens mime l’osmose des corps, voici le précepte de Domenico Dolce et Stefano Gabbana. En effet et avec The One, les tenants de l’empire D&G signent, encore une fois, un parfum double, très Dolce vita.

The One pour Elle

Capture d’écran 2017-11-24 à 10.51.25

Brune plantureuse aux mensurations « méditerranéennes », la plus italienne des britanniques alias Emilia Clarke –l’actrice phare de Game Of Thrones-, incarne l’essence du parfum The One. Les deux Directeurs artistiques de la maison ont souligné sa « spontanéité » et sa « joie de vivre », deux qualités clés pour la femme Dolce. La composition de The One pour Elle refléterait donc l’insouciance et la générosité de la vedette de Game Of Thrones. Le flacon, légèrement doré, a capturé Ylang-Ylang et vanille, pollen, mandarine et litchi bref, un mélange aussi insolite que détonant de notes florales rehaussées par le piquant des agrumes. Sensualité, légèreté, farniente, voici ce que nous inspire cette fragrance signée Dolce and Gabbana.

The One pour Lui

Capture d’écran 2017-11-24 à 10.56.53

Afin de rester dans ce « mood » sensuel, la marque a fait appel à une autre figure emblématique de Game Of Thrones : Kit Harrington. Promu égérie masculine de la maison Dolce, Kit incarne à la fois la virilité du mâle façon Stefano et Domenico et la fraîcheur d’un millennial deuxième génération. Identité duelle et physique trouble, Kit est de ce fait, l’Homme Dolce par excellence. Pour lui donc, un écrin olfactif de taille, The One Homme qui combine pamplemousse, coriandre et basilic ou « notes de tête » avant d’ajouter des notes « de cœur » via la cardamome et le gingembre. Mais la particularité de cette fragrance réside dans les notes « de fond », manifestes par les notes « sèches du tabac ». On retrouve donc la quintessence du brun ténébreux made in Dolce and Gabbana.

The One pour Elle et pour Lui sont donc deux fragrances ancrées dans la culture italienne, riches par ses traditions tout en affichant une modernité exceptionnelle. On craque double à l’aube des fêtes de fin d’année !