Instant santé : Tout savoir sur la détox

Monodiètes, cures en tous genres et gélules à ingérer à telle heure… ces « régimes » alimentaires sont souvent –injustement- corrélés à la détox. En vogue depuis quelques années, la méthode « détox » aurait des vertus purificatrices voire amincissantes et nous ferait du bien. Mais est-ce vraiment le cas et comment déceler les coups marketings super léchés d’une véritable cure ?

Cet article pourrait vous intéresser : Green Juice spécial Detox : On s’inspire des stars

La détox, késako ?

Un petit update définitoire s’impose vu l’armada de termes loufoques qu’on attribut et qu’on colle à la détox. Tout d’abord, il est PRIMORDIAL de rappeler que notre corps se purifie tout seul et qu’on a des organes émonctoires – évacuateurs, grossièrement parlant- qui font un super boulot à l’intérieur de notre organisme. Petit bémol : avec un mode de vie aussi stressant et une alimentation aussi anarchique –qui a énormément changé depuis les années 60 « à cause » de l’apparition de ce qu’on appelle « les sociétés de consommation »- que les homos sapiens que nous sommes, donner un coup de pouce à notre foie ou à notre peau ne serait pas de refus. Pour ce faire, on opte pour une cure détox.

La bonne cure détox

Alors qu’on mette les points sur les « i » tout de suite : une cure détox doit durer 21 jours soit le temps nécessaire pour notre corps de se régénérer. Ainsi, on comprend tout de suite que les « cures » express empestent l’arnaque. Une « real » détox ne rime pas avec privation. En effet, le but est d’apporter les bons nutriments –légumes, fruits, légumineuses et céréales, bon gras- à son corps tout en évitant les produits laitiers et les viandes –bourrés d’antibiotiques-, de poissons –bourrés de métaux lourds- et de produits industriels –bourrés d’additifs-. Pendant une cure détox, on réapprend à cuisiner et on retrouve une relation « saine » avec la nourriture, sans frustration. Les quantités dépendent aussi de l’appétit de chacun mais sachez qu’en diversifiant votre alimentation et en retrouvant le goût véritable des aliments –sans additifs-, vous mangerez réellement à votre faim. Attention aussi aux produits dits « sans gluten » puisqu’ils contiennent un additif dangereux, le E471.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Je dis souvent sur Instagram que je privilégie le VOLUME ALIMENTAIRE. Mais qu’est-ce que ça veut dire ? Alors OUI, je suis une grosse mangeuse. Tant mieux pour vous si de petites quantités vous suffisent. J’ai également la fâcheuse habitude (à cause de mon éducation… gaspillage… bla bla bla) de toujours finir mon assiette même si je n’ai plus faim. Mon but n’est pas de dire que vous devez manger autant que moi. Non. Le message que j’essaie simplement de faire passer pour les gros(ses) mangeur(se)s comme moi, c’est que vous n’avez pas besoin de vous affamer/frustrer pour perdre du poids. Prenons deux cas extrêmes : la courgette et le beurre. La courgette c’est 15kcal aux 100g alors que le beurre c’est 720kcal aux 100g. Ça veut dire que 10g de beurre (les tout petits pots en plastique qu’il y a dans les hôtels), soit 70 kcal ça fait à peu près 500g de courgettes. Oui 500g ! Pour mettre ça en pratique, c’est simple, il va falloir viser les aliments avec une faible densité alimentaire, et les rois pour ça, ce sont les légumes. Comme on vient de voir, manger des aliments à faible densité calorique oblige à en manger plus, donc à avoir plus de volume dans le ventre et à être plus rassasié.  Mais ça a aussi un impact sur un autre paramètre crucial : le mental ! Avoir un gros volume alimentaire, ça permet d’avoir de grosses assiettes. Et ça ça balaye tout cet aspect privation. Le fait que nos yeux voient une telle quantité de nourriture, notre cerveau ne se dit pas que le corps est en privation, voire c’est même le contraire. On a donc moins faim ! Mon entourage est souvent choqué de mes assiettes énormes alors qu’en termes de calories je mange moins qu’eux. Et toi petit ou gros appétit !? #healthylife #mangersain #healthyfood #mangersainement #healthychoices #instafit #mangersain #regime #nutrition #cleaneating #pertedepoids #regimeuse #healthybody #reequilibragealimentaire

Une publication partagée par FLORIE ☾ COSSU ⓥ (@chiaandchilll) le

 

Voir cette publication sur Instagram

 

J’adore manger ça ne veut pas dire pour autant que j’aime mettre n’importe quoi dans mon estomac, dans mon corps, et me pourrir la santé à petit feu. Je suis une grosse gourmande, un ancien bec sucré, une ancienne mangeuse émotionnelle. J’ai toujours adoré gouté à tout, à 3 ans je m’enfilais déjà des câpres, des anchois et du citron vert et j’aimais ça . Ce n’est pas parce que l’on est gourmand que le plaisir dépasse forcément la santé, ou que l’on se rue sur n’importe quoi. Quand on me dit « je sais pas comment tu fais, je suis trop gourmande moi » ➡️ aaaaaah mais moi aussi, mais a aucun moment mon plaisir flingue mes convictions ou ma santé. Et à aucun moment mes convictions ne flinguent mon plaisir. Les deux peuvent être totalement en adéquation ! Certains m’ont même demandé ce que j’appelais « me faire plaisir » puisque j’étais très «healthy » et végétarienne. Voilà la preuve en image : il existe aussi des bombes caloriques dans le vegé et le sain ! ⠀ ⠀ Choisir des restaus TRÈS BONS est important pour moi, sachant que je peux m’adapter n’importe où ! Ça n’est pas parce qu’on est vegé que l’on ne va que dans des restaus vegé (mais le choix y est plus large je l’avoue ) . ⠀ Comment choisir un bon restau en vacances ? ✅ perso j’ai TRÈS SOUVENT été déçue par des resto super bien notés sur Tripadvisor : on a pas tous la même exigence face au service, à la nourriture, et ils faut avouer qu’en France la nourriture est bonne ce qui nous rend plus exigeants ! Les notes sont souvent décalées je trouve ! ✅ une carte looooongue comme Le Bras qui propose un tas de trucs ➡️ je fuis direct ! Ça n’est pas frais, ni du jour, ni de saison. C’est souvent des trucs de touristes pas très bons . ✅ je cherche sur l’appli HappyCow les restaus vege/vegan/sain aux alentours ! ✅ je me fie à l’expérience de gens gourmands et gourmets qui sont soit sur place soit qui y sont déjà allés ➡️ réseaux sociaux, forums, et VOUS (d’ailleurs un immense merci ! ) ✅ le monde en terrasse n’est pas significatif, par contre l’ambiance et la tête des gens oui ! Observez, et regardez aussi les plats sur les tables ! Perso j’aime les plats faits avec amour, pas les restaus gastros !

Une publication partagée par Chloé ❈ Healthy Vibes (@chloelanchois) le

Détox et intox

Les thés détox sont géniaux ? Faux. Le thé est certes très riche en antioxydants mais, tout comme pour la perte de poids –qui n’est garantie qu’avec une alimentation saine+ un léger déficit calorique-, ce n’est pas un aliment « détox ». En fait, aucun aliment n’est « détox » mais ce qui serait purificateur ou aiderait à booster nos organes émonctoires, c’est un tout donc une alimentation détox. Idem pour les cures de jus –petite digression : j’ai testé les monodiètes et les cures de jus et ce n’est pas tenable sur le long terme- qui ne sont pas réellement intéressantes puisque :

-Vous bannissez les protéines et les lipides, des macroéléments NECESSAIRES au bon fonctionnement de notre corps.

-Vous supprimez les fibres qui sont NECESSAIRES pour un bon transit et aident l’organisme à absorber le sucre.

-Vous ne serez pas calés et vous serez donc frustrés ce qui est très mauvais puisque la frustration engendre les fameux « craquages ».

 

Voir cette publication sur Instagram

 

La digestion commence dans la bouche. La salive contient des enzymes qui aident à décomposer les aliments. Plus la nourriture est mâchée et recouverte de salive, plus elle facile à digérer. Avec les smoothies, on saute cette étape clé, qui est non seulement une source de plaisir en bouche, mais aussi un signal qui permet au corps d’enregistrer “j’ai mangé” et donc de recevoir des signaux de satiété. On obtient globalement quelque chose de beaucoup plus concentré en calories et en grammes de sucre (même s’il s’agit des sucres naturels contenus dans les fruits). Pour les gens (comme moi) qui ont tendance à avoir bon appétit, il est important pour eux de visualiser une certaine quantité de nourriture dans l’assiette avant de manger pour se sentir satisfait après. Visuellement, une assiette contenant plusieurs morceaux de fruits et de légumes donne facilement une impression “d’abondance” par rapport à un smoothie qui va tenir dans un seul verre. Les gens qui aiment manger seront donc plus satisfaits s’ils mangent des fruits et des légumes entiers en prenant le temps de bien mâcher, plutôt que de boire un smoothie en 2 minutes chrono. Ceci-dit, les smoothies peuvent être pratiques pour certaines personnes, comme par exemple : – les personnes qui ont du mal à avaler leurs portions de fruits et légumes parce qu’ils n’aiment pas ça. (Mais dans ce cas-là, la solution serait surtout d’apprendre à les aimer et à les cuisiner.) – les personnes très minces qui ont tendance à manger “comme des moineaux” et qui souhaitent augmenter leurs rations. – les personnes très “speed” qui sont tellement occupées qu’elles n’ont pas le temps de s’assoir pour manger tranquillement. (Mais dans ce cas-là, il faudrait mieux qu’elles trouvent le temps de se poser.) Et toi que préfères-tu? #healthylife #mangersain #healthyfood #mangersainement #healthychoices #instafit #mangersain #regime #nutrition #cleaneating #pertedepoids #regimeuse #healthybody #recette

Une publication partagée par FLORIE ☾ COSSU ⓥ (@chiaandchilll) le

Enfin, les fameuses cures qu’on voit partout sur les réseaux sociaux et qui sont devenues un véritable phénomène de mode –et un jackpot assez intéressant pour ses détenteurs- sont… à fuir d’URGENCE. Tout d’abord, ne rien manger pendant trois jours est un désastre pour l’organisme qui va activer le mode « famine » et peut-être bloquer votre métabolisme –si vous réitérez ce genre de cures-. Après, ingérer des gélules sans en connaître ni la provenance ni la composition peut s’avérer dangereux puisque vous mangez une inconnue –un peu comme dans les maths-. Et surtout, un régime hypocalorique ne vous fait pas perdre du GRAS, MAIS DU MUSCLE ET DE LA FLOTTE. Donc, l’effet rebond serait de tout reprendre une fois que vous reprendrez votre alimentation de départ. Enfin, ce genre de « cures » ne vous réapprend pas à manger alors qu’avec une détox douce et tenable sur trois semaines, vous aurez de nouveaux réflexes alimentaires et vous pourrez vous faire plaisir, en « craquant » mais d’une manière plus maîtrisée et sans la moindre frustration.

Grosso modo, la BONNE cure détox est un atout pour votre capital santé. Toutefois, si vous avez une alimentation peu variée, vous pourrez perdre quelques kilos en acquérant de nouveaux réflexes alimentaires. Allez, un dernier conseil pour la route : faites très attention aux produits qu’on vous propose sur les réseaux sociaux et ne cédez pas à la tentation avant d’avoir mené votre petite enquête.