Un court métrage policier par Christian Louboutin !

Si vous croyez avoir tout vu avec des produits de beauté proposés par Christian Louboutin…Et bien détrompez-vous !

Une fois que nous avons commencé à nous habituer à voir des rouges à lèvres luxueux et des vernis à ongles aussi voyants que ses semelles, voilà que le célèbre chausseur lève le voile sur sa collection printemps-été 2016…et ce, d’une manière bien curieuse…

Dans sa nouvelle campagne, Louboutin nous présente ses escarpins à travers une énigme, et nous propose de résoudre une enquête, chic, pour le moins qu’on puisse dire !

who killed amazoula

 

Bien qu’on se croirait, à première vue, face à l’un des mystères de Sherlock Holmes, les stilettos aux semelles écarlates nous font, rapidement, rappeler qu’il s’agit d’un tout autre genre d’enquêtes.

En effet, dans ce film, détective, inspecteur de police, témoin, victime et coupable affichent tous des souliers de la marque de luxe à leurs pieds.

Des sandales comme Ha Why Luna python ou Girlsbestfriend sont même devenus des indices et des pièces à conviction, tout comme le vernis Rouge Louboutin dans son flacon dégradé profond.

louboutin amazoula campagne

Pour un peu plus de deux minutes, ce court métrage commence par nous captiver avec la démarche assurée de la détective qui arrive sur le lieu du crime du haut de ses Baila Spike laqués.

Intervenant pour tenter de résoudre une affaire de meurtre, elle se présente dans le lieu du crime, un appartement parisien, son sac Paloma au bras.

Elle y retire son badge, et le présente à l’inspecteur enfilant les mocassins vernis Laperouse.

who killed amazoula

 

 

Partant à la recherche des indices, la détective commence par rencontrer le seul et unique témoin…la femme de chambre. Cette dernière est chaussée des Wawy Dolly rose de Louboutin.

En inspectant de plus près les lieux, l’élégante détective prend, également, les Last Empress en velours ou encore le sac Sweet Charity comme indices.

louboutin court metrage policier

Quant à la malheureuse maîtresse de maison, son corps sans vie est encore agrippé à son rouge à lèvres et sa pochette cloutée Paloma noire.

 

 

Les sandales Amazoula qu’elle avait enfilées ont donné à la campagne son nom : Qui a tué Amazoula, tandis que les autres personnages portent, chacun, le nom de ses souliers.

louboutin film

Assez de précisions… On vous laisse le plaisir de partir à la recherche du coupable, ou encore l’arme de ce mystérieux assassinat en visualisant le film policier proposé sur le site du chausseur de luxe français…