À vos collants pour des Crazy gambettes !

© Adam Katz Sinding

Collants… voilà un petit plaisir féminin qui peut très vite se transformer en un fantasme masculin très caliente ou…virer au cauchemar, si on ne suit pas certains codes ! Et oui, le collant c’est chic mais le « hic », c’est que si on met un collant CHAIR, le « chic » devient illico presto un « nexxxxxt » (ce sont surtout mes yeux qui réclameront du renfort ! j’ai même pensé à « me les crever » une fois, à la Œdipe, tellement le fashion faux pas était inacceptable !) !

Bref, vous l’avez compris et inutile de tergiverser, une leçon de style s’impose, surtout quand on apprend (j’ai appris que la « magnifiiique » (accent à la Cordula) Chantal Thomass est venue prêter main forte au Crazy en habillant ses filles –qui sont déjà parfaites- euh… le verbe « habiller » reste très relatif !

© photo : Chantal Thomass Officiel.
© photo : Chantal Thomass Officiel.

Quand on évoque le Crazy Horse, on pense d’emblée à la sensualité, la grâce, le raffinement, les fameux porte-jarretelles, des filles qui nous filent des complexes, nos jules qui bavent sur ces mêmes nanas qui nous font rager.

Triste réalité mais… on peut remédier à ces petits désagréments ! Suivez le petite guide du style… illustré, s’il vous plaît !

Atterrissage fracassant (aie, les retours à la « normale » sont souvent désastreux !), réajustement de lunettes et dissertation pour le commun des mortels, nous, filles lambdas qui NE PORTERONT JAMAIS un collant chair (je vous épargne une catastrophe visuelle) mais qui opteront volontiers pour des collants noirs, classiques. Une valeur sûre certes… mais avant de vous donner mon avis sur la question (vous savez que mon excentricité refuse CATEGORIQUEMENTS le « classique »), quelques anecdotes historiques s’imposent !

Saviez-vous que…

  • Le collant a été inventé en 1953, par un américain Allan Gant (qui l’eût cru, hein ?) afin de nous débarrasser des fameux porte-jarretelles ou « misères quotidiennes ». On est en effet plus « libres », nos jambes bougent mieux et on peut sortir mais…hephephep !
  • C’est seulement avec « l’Avènement » de la mini-jupe, vêtement sacro-saint de notre garde-robe, que le collant est devenu synonyme de militarisme essentiellement pour la génération soixante-huitarde ! Le collant a donc insufflé un vent de liberté au sein des jeunes, et a tiré la langue aux esprits rétrogrades !
  • Dans les années 80 et avec l’apparition du « glam-rock », « du post-punk » et tous ces mouvements « néo » et « post » mais surtout, avec la liberté des mœurs et toute l’insouciance qui régnait, le collant « simple » devient un collant résille… on se dévoile un peu plus et ouvertement. L’ère des tabous semble révolue !

Que retenir donc de tout cela ? Le collant résille ne ferait-il pas pupute, surtout qu’on n’a ni les gambettes d’une « crazy horseuse », ni celles d’une Adriana Karembeu pour le porter ?

Alors, tout d’abord, le collant résille, quand on décide de le porter, c’est soit pour casser le côté un peu trop sage d’un tenue, soit pour l’assumer à fond :

collants-zara-look-manteau-leopard
© photo : Zara Tunisie.
PS : euh…ce que vous voyez là c’est de la fausse fourrure ! La vie est trop belle pour m’attirer les foudres de la SPA (et de celles de Pamela Anderson, alias « Alerte au bonnet E » :3  #poufiasse_mood)

Alors, qu’on se le dise tout de suite : cette tenue quasi parfaite (il faut être aussi pragmatique question mode) ne va pas à tout le monde :

Primo : le manteau mi-long a tendance à couper la silhouette. Donc, il ne va qu’aux filles grandes et très élancées.

Deusio : les minishorts, c’est joli et on peut encore les porter en hiver, mais attention, si on a quelques rondeurs, on opte plutôt pour un modèle un peu moins « mini ». On rallonge un peu le short (qui est très tendance : taille haute, effet petite écolière sage avec les boutons sur le côté).

Cet article pourrait vous intéresser : Les manteaux tendance de l’hiver 2017 !

Enfin, et contrairement aux idées reçues, les shorts/jeans tailles hautes sont faits pour les filles qui ont une taille marquée (pas de ventre) et une morphologie en huit et à la limite en A, pour le côté pin-up. Exit donc les bourrelets ou « poignets d’amour » histoire de poétiser le truc si on décide de jouer la carte du « Pop Pou Pi Dou » de Marylin !

Ce qu’on retient de toute cette histoire ? (attention, je ne vous sape pas le moral les filles !) :

Les collants à résille « fines » sont une valeur sûre ! Ils vont pratiquement à tout le monde.

  • On ne porte pas (ou on évite et à moins de contrebalancer le côté « résille » par une tenue très « couture ») le collant résille avec des talons hauts. On mise plutôt sur des chaussures plates ou bottines. Perso, j’aime bien le mixe bottines/collant résille ! ça fait « rock » voire un peu grunge 😀

grunge-street-style-fishnet-collants cv0ylonwyaaee2z-jpg-medium

©justthedesign.com et scoopnest.com 
  • Le court, c’est tendance, voire indémodable ! Mais quand on est petite ET ronde, on préférera une jupe-midi (très tendance cette saison) à une mini-jupe !

09-9 nininguyenvintagechanel-3

@ pintrest et ninistyle.net
  • Pour assagir un collant résille, on mettra une robe col-claudine ou un haut col-claudine/jean déchiré MAIS skinny ! Je vous assure que c’est très original, sexy sans être vulgaire et ROCK ! (vous connaissez ma prédilection pour le rock maintenant, hehe…) ah oui, on n’oublie pas sa petite veste et un CHAPEAU (conditions sine qua non pour avoir du style !)

jean-resille-chapeau-street-stle-tight

C’est Chiara Ferragni qui m’a donné envie d’écrire cet article ! N’a-t-on pas, sous les yeux, la perfection incarnée ?

chiara-ferragni-collants-street-style chiara-collants-look-red-street-style

© bloglovin’

Ce qu’on retient ? C’est l’improbable sobriété d’une tenue qui pète, clinquante mais sans aucun fashion faux-pas ! Dans la mode, il faut certes oser des associations qui paraissent rebutantes au début mais on peut toujours « déjouer » les valeurs sûres 😉 !

Le collant résille c’est joli mais… il y a mieux les filles : les collants un peu plus « foufous » et les résilles un peu plus graphiques (mais c’est une autre paire de manches), mi-mutins, mi-enfantins, sages mais aussi un peu « volages » ! Les preuves, en images –et ça rime !- !

c4

©Crédit photo : The Blonde Salad by Chiara Ferragni.

« Je ne suis qu’une sainte poupée/un peu trop sage/la tête haute, la poitrine relevée/mais j’ai pas d’âge ! » les BB Brunes viennent de s’exprimer à ma place : on fond littéralement pour cette tenue !

04c781d755b39b0d39f00105b446648e 6597cd50decfa2ce75e33c7f05122f4b

Bon d’accord, on s’éloigne un peu du réel là mais voilà ce qu’on retient c’est :

  • -La fantaisie des collants mixée avec des bottines très « rock’n’roll » qui nous font penser à des Doc quoique…Les Doc, reste la meilleure invention de tous les temps !
  • -Si vous voulez allonger votre jambe, optez pour des chaussures noires mesdames ! Et ouais, vous « gagnerez » quelques centimètres en usant (et abusant » de l’effet d’optique 😉 ! En effet, des chaussures « colorées » auraient « coupé » la jambe de Miss Ferragni !

Troisième : Instant Crush (mais sans Julian Casablancas cette fois, je le garde pour Noel, hehe…) :

c5

©Crédit photo : The Blonde Salad by Chiara Ferragni.

Vous avez toujours rêvé de voler ? De virevolter entre les planètes ? De sautiller sur les cratères « martiens » et de vous mesurer à Jupiter (attention : jeu de mots subtil et neurones en ébullition !) et bien…ces collants vont satisfaire toutes vos lubies, surtout les plus farfelues ! De quoi avoir des étoiles plein les yeux (et la tête dans les nuages !)

Quand est-ce qu’on porte ce « genre » de collants ?

collants-planete 4190124e74e8eddc753d8352d0c5b4c5

  • Surtout pas au bureau (à moins d’avoir des « supérieurs hiérarchiques super coool, un peu peace & love mais ne vous aventurez pas dans ces terres inconnues de « l’humeur » des petits terriens !)
  • Pour sortir le week-end ou le soir, entre copines. #Carrie_spiration ! (mais pas pour un premier rendez-vous, vaut mieux éviter les « effets de surprise » et laisser les exubérances pour…le second rendez-vous dans ce genre de situations qui frise les « intrigues » de la Cour de France pendant le règne de Louis XVI! Oui je sais, je n’étais sûrement pas un Docteur Love dans une vie antérieure !)

Voilà voilou les girls ! Et n’hésitez pas à twister vos tenues, à faire vos jeux, à dire « échec et mat » quand vous aurez composé LA tenue de vos rêves, c’est-à-dire celle qui vous ressemble le plus, votre seconde peau, avec un peu plus de muscles, et quelques kilos en moins !

Oui, je sais, on galère TOUTES pour perdre ces trois maudits kilos qui nous pourrissent l’existence…oh ! Il reste un dernier Mars, mais promis : je ne me jetterai dessus que demain matin!